Deltell à la place de Legault

Julien Paquette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Ce qui devait initialement être une visite du chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a été remplacé, ce soir dans le secteur de Hull, par un point de presse du l’ancien leader parlementaire du parti, Gérard Deltell.

Gérard Deltel

L’absence de M. Legault a été justifiée comme étant «une question de logistique.» «C’est une petite question de logistique, mais ça fait partie du folklore des campagnes électorales. Vous savez, des horaires de chefs, ça change quatre fois par jour», a dit M. Deltell en précisant que son chef visitera l’Outaouais avant le 4 septembre.

L’éducation, une priorité

Le chef de la défunte Action démocratique du Québec (ADQ) a souligné que la crise étudiante du printemps dernier a fait  mal à la région puisque, selon lui, plusieurs étudiants ont quitté l’Université du Québec en Outaouais (UQO) pour le réseau ontarien. «On peut comprendre ces gens-là de dire, "moi je vais aller dans une université où je suis assuré d’aller à l’école"», a-t-il dit indiqué.

Gérard Deltell a ensuite blâmé Jean Charest et sa gestion de la crise étudiante pour cette situation disant qu’il «a de grandes qualités personnelles», mais qu’il «a refusé d’utiliser son talent personnel de persuasion pour régler la crise.»

Questionné sur les propositions de la CAQ pour retenir les étudiants québécois à l’UQO, M. Deltell s’est fait plutôt évasif. Il a proposé une décentralisation du réseau des Universités du Québec, mais également de «valoriser l’enseignement pour permettre aux meilleurs professeurs de rester au Québec.»

La santé aussi

Gérard Deltell a évoqué deux principales pistes de solutions en matière de santé. La première, c’est d’alléger l’administration du réseau. «On ne comprend pas pourquoi, dans le système de santé, il y a un administrateur par personne qui prodigue des soins. On doit davantage cibler les besoins où ils sont. Mettre les ressources où elles sont, c’est-à-dire, du malade.»

M. Deltell a ensuite réitéré la promesse de son chef et du candidat de la CAQ dans Terrebonne, le Dr Gaétan Barette. Il a promis un médecin de famille par québécois dans la première année d’un éventuel gouvernement caquiste. «Nous avons 8 millions de Québécois, 8000 médecins. Un pour mille, c’est un standard international qui est reconnu. On l’a mathématiquement parlant, mais les gens ne sont pas à la bonne place. Ça prend une restructuration de l’affaire et mettre les besoins là où ils sont.»

Organisations: CAQ, Université du Québec en Outaouais, Coalition ADQ Universités du Québec

Lieux géographiques: Québec, Place de Legault, Secteur de Hull Terrebonne

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires