Legault parle santé à Gatineau

Julien Paquette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) a tenu un point de presse dimanche matin en face de l’Hôpital de Gatineau. Accompagné de Gaétan Barrette et d’Hélène Daneault, deux candidats de la CAQ médecins de profession, la table était mise pour une discussion sur la santé.

Le chef caquiste a parlé de santé accompagné des candidats de la région dimanche matin

Pour la CAQ, le problème du réseau de santé en Outaouais est clair. Le parti identifie deux problématiques principales pour expliquer la situation: le manque de personnel et une mauvaise structure du réseau.

Pour le manque de personnel, François Legault propose de revoir le Plan régionaux d’effectifs médicaux (PREM) et mieux répartir les médecins qui terminent leurs études. «C’est facile pour un Ministre de la Santé d’accepter les demandes des syndicats qui vont demander des exceptions pour avoir plus de médecins à Montréal ou à Québec. Je pense qu’on a eu pendant 9 ans un gouvernement libéral qui n’a pas été courageux et qui a défavorisé l’Outaouais dans sa répartition.»

Le chef de la CAQ soutient également qu’il faut lutter contre l’exode des médecins et des infirmiers vers l’Ontario. Il croit qu’il faut continuer d’offrir des primes au personnel de la santé en Outaouais. «Les gens de l’Outaouais paient le même niveau d’impôts que les reste du Québec, ils doivent avoir les mêmes services. Pour avoir le même niveau de service, à cause de la compétition avec Ottawa, il faut mieux payer le personnel pour le retenir dans la région.»

Pour ce qui est des problèmes structurels, Gaétan Barrette, candidat de la CAQ dans Terrbonne, cite la rotation dans la direction des hôpitaux pour illustrer le problème. « Vous le savez, vous avez eu une certaines rotation dans vos directions, vous avez pas eu cette rotation-là parce que ça allait bien, vous avez eu cette rotation-là parce que ça allait mal» affirme M. Barrette.

Legault espère des gains en Outaouais

Le chef caquiste croit qu’il est possible pour son parti de faire des gains dans la région. Selon lui, beaucoup de problèmes dans la région sont imputables à la gestion libérale des 9 dernières années. «Le taux de décrochage ici est pire qu’ailleurs. On a des temps d’attente pire qu’ailleurs dans les hôpitaux de la région. Il faut un moment donné, être capable de bien servir l’Outaouais comme les autres régions du Québec.»

M. Legault ajoute que le Parti libéral du Québec (PLQ) a pris pour acquis la région qui est reconnue pour avoir voté libéral au niveau provincial depuis plusieurs années. «C’est une belle région qui a beaucoup de potentiel. Mais, c’est une région qui a été négligée. Qui a été prise pour acquis par le gouvernement libéral.»

François Legault a également tenu à préciser sa position sur les questions consitutionnelles et, du même coup, rassurer les électeurs de la région qui ne souhaitent pas de référendum sur la souveraineté du Québec. «On ne fera jamais la promotion de la souveraineté du Québec. C’est clair que ce n’est pas une priorité. On va se battre, même si on est dans l’opposition, pour qu’il n’y ait pas de référendum. C’est la pire chose qui pourrait arriver pour le Québec.»

Organisations: PREM, Parti libéral du Québec

Lieux géographiques: Québec, Gatineau, Montréal Ontario Ottawa

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires