Domaine des Frênes : permis modifié

Yannick
Yannick Boursier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le ministère de l’Environnement a décidé de modifier le permis octroyé à Développement DRB pour le projet du Domaine des Frênes.

La décision a été signifiée aujourd'hui dans le dossier du Domaine des frênes

La décision a été signifiée aujourd’hui à la compagnie, a indiqué Daniel Dubuc du ministère du Développement durable et de l’Environnement en Outaouais. «Aujourd’hui, on a signifié à la compagnie la révocation et à la modification partielle de l’autorisation», a-t-il indiqué.

Ainsi donc, l’entreprise pourra poursuivre son projet de construction, mais elle devra protéger le cours d’eau se trouvant sur le terrain de même qu’une bande riveraine de 10 mètres.

Rappelons que le ministre de l’Environnement, Pierre Arcand, avait annoncé une révocation temporaire du certification d’autorisation de la compagnie après une plaine de citoyens affirmant que le certificat avait été obtenu avec des fausses données concernant la présence d’un cours d’eau. Le projet était à l’étude depuis le mois d’avril.

Le conseiller du district d’Aylmer, Stefan Psenak, qui avait écrit une lettre pour appuyer les revendications des citoyens, a été le premier à réagir à la nouvelle. «C’est une bonne nouvelle. Dans ce dossier, les citoyens se sont pris en main et ils ont été au bout de leur idée. Je me réjouis de cette décision.»

«C’est la preuve qu’il faut être vigilant dans ces dossiers, ajoute-t-il. Les citoyens l’ont été dans ce cas-ci.»

Commencer le projet

Le promoteur du projet, Daniel Bédard, a pris note de la décision du ministre et affirme comprendre sa situation. «C’est une année politique et il a tranché en politicien, affirme-t-il. Il dit aussi que contrairement à ce qu’il a été dit, il n’y a pas eu de fraudes là-dedans.»

La décision va satisfaire tout le monde pour le moment, croit le promoteur. Les résidents ont gain de cause et lui pourra commencer son projet. «C’est ça l’important. Je peux faire le trois quarts du projet.»

Entre temps, il entend faire des démarches auprès du Tribunal administratif du Québec pour pouvoir retrouver son droit de construire sur les terrains. «Ils ont accepté des projets sur la rue Lynn qui ont enterré le fossé, indique-t-il. Mais pour moi, ce n’est plus un fossé.»

Lieux géographiques: District d’Aylmer

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires