Bientôt un autre nouveau visage au conseil de Montebello

François Robert
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le conseiller municipal de Montebello, Yves Michel Allard, qui occupait le poste numéro 3, a remis sa démission au directeur général le 9 juillet, celui-ci l’a déposée à la réunion du conseil du 16 juillet.

Le conseiller municipal démissionnaire de Montebello, Yves Michel Allard.

Le directeur général de la municipalité, Charles-Guy Beauchamp, a spécifié qu’aucun motif n’avait été invoqué dans la lettre annonçant le retrait de la vie politique active du conseiller. «Je crois que ma démission parle d’elle-même», a précisé M. Allard joint au téléphone. Est-ce que c’est lié à l’ambiance au conseil municipal? «Je vous comprends de poser la question, mais je préfère ne rien dire pour une raison bien simple c’est qu’à 70 ans on a eu le temps d’apprendre que quand on crache en l’air, ça peut nous retomber sur le nez. Je ne souhaite pas commenter le comportement de certains de mes collègues.»

Rappelons que M. Allard en était à son quatrième mandat (mandats non consécutifs) à titre de conseiller municipal à Montebello. Il s’est aussi impliqué dans la communauté à divers titres, a-t-il souligné, notamment comme Co fondateur du Club de marche les 1000 pas et en écrivant bénévolement en écrivant bénévolement l’Histoire de Montebello 1929-2003. Il entend continuer d’être présent aux assemblées et suivre l’évolution de la municipalité.

La présidente de l’Association des citoyens de Montebello, Nicole Laflamme, nous a confirmé qu’aussitôt que le directeur général annoncera la date de l’élection partielle, elle va déposer sa candidature pour remplacer M. Allard. Selon ce dernier, Mme Laflamme est une femme «d’une extrême droiture» qui lui a manifesté son désir de se présenter pour un poste au conseil dans la même période où lui songeait à se retirer.

«Je me présente avec l’objectif avec de mettre de l’avant des projets pour permettre un meilleur développement économique de notre village. Avec l’autoroute 50, nous pourrons accueillir davantage de touristes et peut-être de nouvelles familles. Il faut agir pour ne pas manquer cette occasion-là», a soutenu la future candidate lors d’un entretien téléphonique.

«J’espère que l’atmosphère ne va pas se détériorer, mais que l’on pourra aller de l’avant. C’est sûr que j’ai posé plusieurs questions à M. le maire et aux conseillers (au cours des dernières années), mais j’y vais dans l’esprit de contribuer positivement et amiablement pour fonctionner ensemble à l’hôtel de ville», a plaidé Nicole Laflamme. Elle entend aussi continuer de travailler, mais cette fois à l’intérieur du conseil municipal, sur le dossier de l’eau potable qui l’a beaucoup occupée à titre de présidente de l’Association des citoyens de Montebello. «Ma vision c’est véritablement de toujours garder les citoyens informés et de les faire participer et les consulter sur tous les dossiers, c’était d’ailleurs ce qui a mené à la naissance de l’Association pour aller chercher les réponses auprès de notre gouvernement municipal », a ajouté Mme Laflamme. «Lors de la fondation en août 2010, suite aux problèmes d’eau, on manquait de connaissances sur les raisons de nos problèmes», a-t-elle expliqué.

Le directeur général dispose selon la loi d’un mois pour déterminer la date de l’élection alors celle-ci devrait être connue vers le début août, a précisé M. Beauchamp.

Rappelons qu’au cours de l’hiver dernier, Montebello avait connu une autre élection partielle suite à la démission du conseiller  Robin Duguay.

Organisations: Conseil de Montebello, Association des citoyens de Montebello, Club de marche

Lieux géographiques: Montebello

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires