Officiels nombreux, citoyens absents

François Robert
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Comment devrait-on interpréter l’absence totale de citoyens à la première consultation au sujet du projet de parc industriel régional de Thurso, samedi matin à Chénéville? Les élus et représentants de la MRC étaient pourtant nombreux à s’être déplacés et prêts à répondre aux questions.

La préfet de la MRC Papineau, Paulette Lalande.

Le préfet de la MRC Papineau et mairesse de Plaisance, Paulette Lalande, a hésité un peu puis a proposé une explication. «C’est sûr que je comprends difficilement. En même temps, il faut dire que c’est tellement un beau projet. Quand les gens ne se présentent pas aux consultations publiques, on en déduit que c’est correct pour eux autres … Je prends ça positivement, c’est un beau projet…et juste «participons à la mise en œuvre d’un grand projet pour assurer la prospérité de notre avenir» a-t-elle dit faisant écho à l’annonce de la consultation publique parue dans une de nos récentes éditions papier qu’elle tenait en main. Juste cette phrase-là, qui peut-être contre ça?» Puis la préfet a rappelé que «la plupart des conseils municipaux ont déjà envoyé leurs résolutions pour dire qu’ils étaient d’accord.»

 

Outre la préfet, la délégation d’élus et hauts fonctionnaires de la MRC et du CLD comptait notamment le secrétaire-trésorier et directeur général de la MRC Papineau, Ghislain Ménard, la directrice générale adjointe et greffière, Roxane Lauzon, le directeur général du CLD Papineau, Aurèle Desjardins, le maire de Chénéville, Gilles Tremblay, et le maire de Ripon, Luc Desjardins qui s’est montré très optimiste. «Tout le conseil était d’accord. C’est un beau projet. Le parc industriel, c’est à peu près la meilleure des choses qu’il peut y avoir régionalement, parce qu’individuellement, la plupart des municipalités ne peuvent pas se payer un parc comme ça. Et de deux, la plupart des municipalités n’en veulent pas de l’industrie lourde, on n’a pas les infrastructures pour les recevoir, ça fait qu’on ne peut pas demander mieux. Quand même que ce serait juste une maison qui se bâtirait par municipalité par rapport au parc chez vous, quelqu’un qui va travailler au parc et se bâtir chez vous, ça va rapporter à peu près 1000$ de taxe par année, étale le sur 10 ans, ça te ramène à 10 000$, nous autres c’est à peu près la moyenne que ça va nous coûter. On le récupère automatiquement et dans certains cas ils sont doublement gagnants. Et moi ça ne m’inquiète pas, parce qu’avec ce parc industriel là, il va en déborder des petites industries dans toutes les municipalités», a assuré le maire de Ripon, Luc Desjardins.

 

Le DG du CLD Papineau, Aurèle Desjardins a pour sa part rappelé pour relativiser l’absence de citoyens samedi matin que «les municipalités ont l’information et peuvent la transmettre à leurs populations, cette consultation est complémentaire.»

 

Bien sûr, certains pourraient aussi questionner les moments choisis dans la semaine pour tenir ces consultations, tôt un samedi matin ou comme à Papineauville, un lundi soir? Est-ce vraiment les meilleurs moments pour attirer la participation? On pourrait aussi se demander est-ce que les consultations ont été suffisamment publicisées?

 

Il reste deux autres consultations le lundi soir 24 à Papineauville et auparavant à Mulgrave et Derry le 20. Un texte plus complet suivra bientôt.

l reste deux autres rencontres d’information soit le lundi 24 septembre à 19h à Papineauville dans la salle de l’Ancienne Mairie, au 277 rue Papineau, et auparavant à Mulgrave et Derry le 20 septembre, au 149 chemin Inlet, Lac-la-Blanche, à la même heure. Un texte plus complet suivra bientôt.

Plusieurs des questions des citoyens relatives au parc industriel régional Papineau à Thurso peuvent trouver leurs réponses sur la foire aux questions du site Internet de la MRC Papineau : www.mrcpapineau.com/116%7CFAQ

Lieux géographiques: Plaisance, MRC Papineau

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires