«Quand il prenait les dossiers en main, ce n’était pas long» -Marc Bureau

Yannick
Yannick Boursier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’annonce du départ de Norm MacMillan à la fin de son mandat comme député de Papineau attriste le maire, Marc Bureau.

Ce dernier affirme perdre un allié important de Gatineau pour les nombreux projets de la Ville nécessitant l’aide du gouvernement provincial. «Ça fait plusieurs années que j’ai la chance de travailler des dossiers avec M. MacMillan, note-t-il. Il fait preuve d’efficacité.»

«Quand il prenait les dossiers en main, ce n’était pas long, ajoute le maire de Gatineau. Ça se réglait rapidement.» Marc Bureau cite en exemple le dossier du Rapibus dans les derniers mois. «Quand on a eu besoin de millions supplémentaires rapidement, ça été réglé en six semaines.» Le ministre responsable de l’Outaouais était aussi à l’écoute des besoins de la région, estime Marc Bureau.

Le maire laisse aussi la porte ouverte à une poursuite du travail avec Norm MacMillan après son départ s’il le souhaite. Des anciens députés comme Benoît Pelletier (Jeux du la Francophonie) et Lawrence Cannon (Destination Gatineau), entre autres, ont poursuivi leur travail avec la Ville par la suite.

Quant à l’annonce de Norm MacMillan qu’il ne se présentera pas à la mairie de Gatineau, Marc Bureau n’était pas surpris. «Il me l’avait déjà annoncé», affirme-t-il.

Organisations: Marc Bureau, Rapibus, Ville par la suite

Lieux géographiques: Gatineau

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires