Le niveau de l’eau cause de l’inconfort aux adeptes de la voile

Marie Pier
Marie Pier Lécuyer
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Si la situation ne s’améliore pas et que de fortes précipitations ne se pointent pas à l’horizon, les voiliers devront peut-être rester au quai un peu plus tôt qu’à l’habitude à la Marina d’Aylmer. Pour l’instant, seul quelques inconforts sont engendrés par la situation actuelle.

Les adeptes de voile devront faire attention au niveau d'eau dans le chenal à la marina d'Aylmer

Rappelons que le niveau d’eau est sous les normales pour le mois de juillet, avec les précipitations qui sont font très rares. Steve Graham, directeur des communications du Club de voile Grandre-Rivière, soutient que contrairement à certaines autres marinas, celle du secteur d’Aylmer a un chenal moins profond. Le refaire étant un processus long et coûteux selon celui-ci, les voiliers doivent faire preuve de vigilance en ce moment.

Avec une profondeur de six pieds au moment d’écrire ces lignes, il peut être un peu plus difficile à certains moments de sortir de la marina et d’y revenir pour les voiliers. Pour les bateaux de plaisance, le problème ne se présente pas encore. «Il faut faire attention», indique Steve Graham.

Il qualifie le tout d’inconfort pour les adeptes de la voile, qui doivent rester prudents pour ne pas heurter de roches. «Mais malgré tout, on profite du beau temps pour sortir faire de la voile», ajoute-t-il.

 La situation est d’ailleurs comparable avec 2010. «L’histoire va peut-être se répéter, affirme Steve Graham. Si c’est le cas, les gens devront mettre leur voilier au quai ou le sortir de l’eau peut-être en septembre.» Normalement, les voiliers sont retirés de l’eau vers la mi-octobre.

Festivoile Outaouais

À partir de vendredi, la marina d’Aylmer accueillera les adeptes de la voile de partout au Québec. Pour les organisateurs du Festivoile Outaouais, une épreuve de la Coupe du Québec, la situation n’est pas problématique.

«Ce n’est pas rendu au point où il pourrait y avoir un impact, souligne Akiko Onozuka du comité organisateur. L’école de voile est toujours ouverte et on sort tous les jours et il n’y a pas eu de problèmes.»

 Les athlètes de la région connaissent bien le site et savent où il ne faut pas passer pour éviter les risques. Les organisateurs vont s’assurer, lors de la première journée de compétition vendredi, de partager cette information avec les autres participants de l’extérieur. «Pour la première journée, ce sera plus des pratiques générales pour connaître l’endroit», souligne Mme Onozuka.

Organisations: Club de voile Grandre-Rivière, école de voile

Lieux géographiques: Secteur d’Aylmer, Québec, Marina d’Aylmer

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires