Impératif français dépose plus de 1000 plaintes à l’OQLF

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

En novembre dernier, l’Office québécois de la langue française (OQLF) a lancé une campagne intitulée «Une marque de respect de la loi» sur l’affichage des marques de commerce utilisées comme noms d’entreprise. Cette initiative avait pour objectif de sensibiliser les entreprises installées au Québec à se conformer à la Charte de la langue française.

Jean-Paul Perreault, président d’Impératif français.

Or, depuis l’annonce, aucun changement n’a été effectué dans le paysage publicitaire québécois. C’est pour cette raison qu’Impératif français a décidé d’agir en déposant un dossier de plus de mille noms d’entreprises qui dérogent à la loi, et ce, aux quatre coins du Québec.

Impératif français demande donc à toutes ces entreprises de suivre l’exemple de Bureau en gros, La Source, La Baie, Tigre géant, le Centre japonais de la photo et Pharmaprix en se conformant aux exigences du marché québécois et à l’OQLF de prendre les mesures coercitives qui s’imposent pour que les entreprises délinquantes se «conforment à la Charte de la langue française».

«Nous espérons que ces nombreuses plaintes relanceront la campagne entreprise en novembre dernier et apporteront, cette fois-ci, des résultats tangibles au courant des prochains mois», a indiqué le président d'Impératif français, Jean-Paul Perreault.

Les entreprises faisant l’objet de plaintes sont: Payless Shoe Source, ToysR Us, Bulk Barn, Bath and Body Works, Smart Set, Best Buy, Golf Town, Subway, Dunkin Donuts, Harvey’s, Wall-Mart, Holiday Inn, Quality Inn, Apple Store, Rogers, Urban Planet, Foot Locker, United Colors of Beneton, Roots, Miss Sixty, Trade Secrets, Spring, Sunglass Hut, Birks, Home Sense, Future Shop, Winners, Linen Chest, Yellow, Stokes, Canadian Tire, etc…

Organisations: Impératif français

Lieux géographiques: Québec, La Baie, Us

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires