Début timide pour le portail de données ouvertes de Gatineau

Patricia Lanteigne
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Lancé depuis la fin janvier, le nouveau portail de données ouvertes de la Ville de Gatineau est sur une bonne lancée, mais aurait besoin d’être bonifié par souci de transparence, souligne Stéphane Fréchette, fondateur du mouvement Gatineau Ouverte.

«Présentement l’approche est très timide, comme si c’était quelques choses de dangereux», stipule Maxime Pedneaud-Jobin.

«La Ville de Gatineau a compris qu’elle doit emboîter le pas, mais elle devrait être plus proactive a libérer tous les données publiques non nominatives en format libre», dit-il.

D’après le chef d’Action Gatineau Maxime Pedneaud-Jobin, les données ouvertes sont un incontournable de la gestion de l’État. «Les données ouvertes permettent une meilleure réédition de compte des politiciens et en plus ça donne des applications informatiques très intéressantes liées aux activités municipales.»

Gatineau a lancé son portail de données ouvertes le 31 janvier afin de rendre accessibles des données sur différents sujets en vue de permettre aux développeurs de créer des applications contribuant à rendre l’information encore plus accessible et transparente.

«Présentement l’approche est très timide, comme si c’était quelques choses de dangereux. Lorsque qu’un contrat est payé par les fonds publics, il devrait être mis systématiquement mis sur le portail de données ouvertes, incluant les extras», indique Maxime Pedneaud-Jobin.

La banque de données sera progressivement enrichie, soit à l’initiative de la Ville ou encore pour répondre à des demandes des «citoyens-développeurs». «Divers services sont présentement consultés afin d’évaluer quelles données pourraient être ajoutées, dans la mesure où ces données sont disponibles dans les formats appropriés», souligne Cynthia Lauzon du Service des communications de la Ville de Gatineau.

«Lorsqu’on libère les données, les citoyens deviennent plus impliqués. Ça démontre un souci de transparence de la part de la Ville, ça fait avancer les choses et ça incite les citoyens à s’investir au sein de leur communauté», explique Stéphane Fréchette de Gatineau Ouverte.

Grâce au nouveau portail, le mouvement Gatineau Ouverte a créé une application qui vous permet de consulter la liste des activités récréatives et sportives qui sont offertes à la ville de Gatineau. Suivez ce lien : Activités Gatineau.

Pour les citoyens développeur/programmeur, statisticien, designer, artiste, employé du gouvernement, entrepreneur ou citoyen engagé souhaitant s’impliquer, Gatineau Ouverte désire organiser d’autre Hackaton dès cet automne.

Organisations: Ville de Gatineau, Service des communications

Lieux géographiques: Gatineau

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires