Les nouvelles du 5 juin 2009

Benoit
Benoit Charette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Benoit Charette Les ventes autos continuent à la baisse en mai au Canada

Le constructeur automobile General Motors du Canada a vendu 31 784 véhicules pendant le mois de mai, une baisse de 12,4 % par rapport au même mois l'an dernier, mais une hausse de 6,3 % comparativement au mois d'avril. Selon les dirigeants de GM, la Chevrolet Equinox et la Pontiac Torrent ont connu leur meilleur mois au chapitre des ventes, gagnant 94 %. Chez Chrysler, les ventes ont diminué de 50 % pour se chiffrer à 13 593 véhicules, selon DesRosiers Automotive Consultants. Ford a vendu 21 873 véhicules en mai 2009, une diminution de 7,2 % par rapport à mai 2008.

Les ventes canadiennes de Toyota ont reculé de 25,2 % en mai par rapport à l'an dernier, pour se chiffrer à 21 316 véhicules. Il s'est notamment vendu 1587 Lexus, soit 13 de moins qu'en mai 2008. Toutefois, le véhicule utilitaire sport RAV4 a connu son meilleur mois avec des ventes de 2741 voitures, une hausse de 16,4 %. De son côté, Honda Canada a déclaré des ventes combinées de 15 624 unités en mai pour ses divisions Honda et Acura, ce qui représente un recul de 17 % par rapport aux ventes records de mai 2008. Mercedes-Benz a écoulé 2344 véhicules en mai, une augmentation de 6,9 % par rapport à mai 2008.

Aux Etats-Unis

Les ventes de General Motors, Ford et Chrysler ont à nouveau baissé aux États-Unis en mai sur un an, mais les trois grands constructeurs automobiles américains ont annoncé hier des chiffres en reprise par rapport à ceux du mois précédent. GM a fait état d'un recul de 29 % sur un an de ses ventes en mai aux États-Unis. Il a précisé, dans un communiqué, que ses ventes avaient toutefois progressé de 11 % par rapport à avril, signant «la meilleure performance mensuelle depuis le début de 2009». Chez Ford, le recul des ventes a atteint 24 % en mai par rapport à mai 2008, mais celles-ci ont grimpé de 20 % par rapport à leur niveau d'avril 2009. Le repli des ventes chez ces deux constructeurs flirtait avec les 50 % en début d'année. Chrysler a indiqué de son côté que ses ventes étaient en recul de 30 % en mai sur un an.

Chez le japonais Toyota, numéro un mondial, les ventes ont reculé de 38 % en mai aux États-Unis sur un an, mais progressé de 20 % par rapport au niveau des ventes d'avril.

Une Bugatti Veyron décapotable

Bugatti a présenté en plain festival de Cannes la version cabriolet de sa Veyron. Officiellement baptisée Bugatti Veyron 16.4 Grand Sport, cette Veyron cabriolet dispose d'un toit amovible léger et transparent en polycarbonate. Ce qui ne l'empêche pas, une fois le toit rétracté, d'afficher des prestations hors normes avec notamment une vitesse de pointe de 360 km/h. Même si, évidemment, quelques détails ont été revus sur cette Grand Sport pour optimiser le confort des occupants. Le pare-brise a ainsi été légèrement surélevé. Les ingénieurs de Molsheim ont par ailleurs travaillé sur la rigidité pour compenser l'absence de toit. Ainsi, la monocoque a été renforcée au niveau des bas de caisse latéraux et du tunnel central. Les montants B ont été rigidifiés transversalement par une traverse en fibre de carbone. Enfin, une plaque en carbone a été ajoutée sous le tunnel central. D'autres modifications ont été apportées pour la sécurité au niveau des portes en fibre de carbone.

Pour protéger les deux occupants en cas de retournement, les deux prises d'air ventilant le seize cylindres quadri turbo de 1001 chevaux ont été modifiées pour éviter l'écrasement en cas de tonneau. Le cockpit est habillé de cuir traité contre l'humidité. La caméra de recul avec écran intégré dans le rétroviseur fait partie de l'équipement de série.

Commercialisée à 1,4 millions d'euros, la Veyron 16.4 Grand Sport ne sera produite qu'à 150 exemplaires.

Hummer sera dorénavant Chinois

Le constructeur automobile américain General Motors a annoncé mardi que le groupe privé chinois Sichuan Tengzhong Heavy Industrial Machinery, un fabricant d'engins pour le BTP, était le repreneur pressenti pour sa marque de gros 4x4 d'origine militaire Hummer. Les deux parties ne sont parvenues qu'à un accord de principe et l'accord final doit encore faire l'objet de négociations, selon un communiqué commun.

En particulier, les deux groupes n'ont pas rendu public le montant de la transaction, estimé par les analystes à moins de 500 millions de dollars. Le groupe chinois reprendra la marque et l'équipe de direction d'Hummer, ainsi que les accords de distribution existants. Tengzhong sous-traitera à GM la fabrication de ces énormes engins, gourmands en carburants, dont les ventes américaines ont chuté depuis un an.

Le groupe chinois entend élargir la diffusion des Hummer dans nombre de pays, notamment en Chine, selon le communiqué. L'ancien numéro un mondial de l'automobile General Motors, qui a déposé lundi son bilan, a prévu de ne conserver que quatre marques (GMC, Chevrolet, Cadillac, Buick) sur la dizaine qu'il possédait, aux termes du plan de redressement soumis à la justice américaine.

Porsche envisagerait une version décapotable de la Panamera

La Porsche Panamera est probablement l’auto qui aura fait couler le plus d’encre ces dernières années. Après un long développement qui aura fait les beaux jours des photographes espions, la grande berline venait enfin s’incorporer à la gamme Porsche armée de son arsenal technologique et de sa carrure de limousine. Des versions hybrides - et peut-être même diesel - sont prévues dans un futur proche mais on vient d’apprendre que l’auto sera aussi déclinée en version cabriolet. Ce sont nos confrères allemands d’Auto Motor Und Sport qui l’apprenaient de la bouche même du directeur du département recherche et développement de Porsche. La Panamera apparaît comme une base idéale pour développer de nouvelles version et Porsche a donc décidé de profiter de cette polyvalence pour lancer la construction d’une version cabriolet. Pour d’évidentes questions de rigidité, cette Panamera Cabriolet perd ses deux portes arrière et deviendra une grande GT 2+2 luxueuse munie d’une capote en toile et non pas d’un système de type CC. La Panamera Cabriolet devrait être disponible avec une gamme de motorisations V6 et V8 essence, mais la version hybride pourrait être réservée à la version berline.Quant aux rumeurs à propos d’un futur grand coupé façon 928, Porsche continue de le démentir mais il semblerait qu’il soit toujours dans les tuyaux de la marque allemande. On évoque le nom de « GT Coupé ».Ces deux modèles devraient arriver en production à la toute fin de l’année prochaine ou au début de l’année 2011. Patience, donc.

Un retour possible de la F1 à Montréal en 2010

Alors que les écuries de Formule 1 se sont à moitié dégonflées en s'inscrivant au calendrier 2010, la valse des circuits risque de continuer ! Aujourd'hui, c'est celui du Canada ainsi que celui de Hongrie qui font parler d'eux. Pour le premier, c'est Bernie Ecclestone qui est derrière ! Le magnat de la F1 voudrait voir la F1 revenir à Montréal en 2010, en étant lui-même promoteur de l'évènement ! On n'en sait pas plus pour le moment. Et puis avec la possible inscription de l'USF1, un passage par le continent nord-américain semblera presque obligé.

Un nouveau Chrysler verra le jour le 5 juin

Le partenariat entre Chrysler et Fiat est sur le point d'être finalisé. Le juge américain Arthur Gonzalez, chargé du dossier de la faillite du troisième constructeur automobile américain, a accepté que la vente des actifs sains du groupe à un consortium structuré autour de son homologue italien puisse intervenir dès ce jeudi, expliquant que le temps était compté. Un recours devant la Cour d'appel est encore possible et pourrait retarder cette opération. Ce plan prévoit la création d'un "nouveau" Chrysler, qui sera aux mains d'un consortium détenu à terme à 35% par Fiat, à 55% par un fonds géré par le syndicat automobile UAW (United Auto Workers) et à 10% par les gouvernements américain et canadien. Cette nouvelle société doit reprendre les actifs sains du groupe. Les actifs délaissés resteront détenus par "l'ancien Chrysler", chargé de les liquider et de reverser les sommes récupérées aux créanciers sous supervision de la justice.

Le tribunal des faillites de New York avait accepté ce schéma ce week-end, après trois jours d'audition et faute d'alternative. La procédure prévoyait initialement dix jours de délai avant la formalisation de la la cession au consortium mené par Fiat. Mais le juge Gonzalez a reconnu la validité des arguments de Matthew Feldman, un des conseillers de la Maison Blanche pour l'automobile, qui mettait en avant des "circonstances exigeantes", "la poursuite de la détérioration de sa valeur d'actifs" et les problèmes de ses fournisseurs.

Benoit Charette est co-propriétaire et rédacteur en chef de l’Annuel de l’Automobile 2009. Il anime également l’émission En Voiture tous les Samedis à MIDI sur les ondes du 98,5 FM de Montréal et le réseau Corus Québec ou via internet au www.985fm.ca

Organisations: Chrysler, Le constructeur automobile américain General Motors, Ford Toyota Canada Le constructeur automobile General Motors du Canada DesRosiers Automotive Consultants Honda Canada Acura Grand Sport Buick Porsche armée United Auto Workers Auto Motor Und Sport Cour d'appel Maison Blanche FM de Montréal Corus Québec

Lieux géographiques: États-Unis, Cannes, Molsheim Montréal Chine Développement de Porsche Canada Hongrie New York

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires