Une caisse et un dg impliqués dans leur milieu

Jessy
Jessy Laflamme
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Philippe Harkins occupe le poste de directeur général de la Caisse populaire de la Petite-Nation depuis le 1er janvier. Il retrouve beaucoup de ses propres valeurs dans la coopérative.

Une caisse et un dg impliqués dans leur milieu

«Je crois beaucoup au développement économique et à l’implication dans mon milieu tout comme une caisse populaire», affirme-t-il.

Ainsi, M. Harkins occupe le poste de vice-président du Centre local de développement de Papineau (CLD) et de trésorier de la Chambre de commerce Vallée de la Petite-Nation. Il siège aussi au comité d’investissement du CLD. «Le développement économique est une priorité pour moi, et je crois que ça commence avec chacun de nous, chaque geste que nous portons peut faire une différence», indique-t-il.

Il applique également cette mentalité avec la Caisse populaire de la Petite-Nation. «Nous sommes un joueur important du milieu, en premier lieu parce que nous embauchons près de 40 employés qui habitent et dépensent dans la région, mais aussi parce que nous investissons dans la communauté grâce aux programmes du fonds d’aide au milieu et aux dons et commandites.»

La Caisse populaire de la Petite-Nation réinvestit environ entre 125 000 $ et 175 000 $ dans le milieu chaque année.

Cette année, la Caisse a participé aux Trésors de la Petite-Nation en collaboration avec le CLD. «Nous avons investi une somme importante dans ce projet d’émissions de télévision dédiées entièrement à la Petite-Nation, car ça touche tous les domaines de la région, soit l’économie, l’agriculture, la culture, l’industriel, le tourisme, etc. C’est une très belle façon de promouvoir notre coin de pays et d’attirer du monde», souligne M. Harkins.

Il se peut même que les 13 émissions de 30 minutes soient diffusées sur cinq chaînes de télévision distinctes.

Pour les Caisses populaires, cette participation à un tel projet est une première au Québec. Sans leur participation, les Trésors de la Petite-Nation n’auraient jamais vu le jour.

La venue des Grandes Gueules lors du Festival d’humour de l’Outaouais est aussi attribuable à l’implication de la Caisse populaire de la Petite-Nation. «Nous tentons d’être présents le plus possible partout afin d’être partenaires du milieu», indique-t-il.

Selon M. Harkins, la beauté d’une coopérative réside dans les participations des membres. «Le conseil d’administration est composé de membres élus par les membres, et ce sont les administrateurs qui décident d’attribuer des sommes d’argent aux différents événements et organismes», explique M. Harkins. Évidemment, le rôle du directeur général est donc d’assurer une rentabilité. «Nous devons obtenir du rendement pour être en mesure de contribuer à différents projets comme nous le faisons présentement», explique M. Harkins.

Ses objectifs pour la prochaine année sont d’assurer une croissance, d’améliorer le service à la clientèle dans les cinq points de service et de bonifier le nombre de membres.

Son but ultime serait d’augmenter les actifs de la Caisse populaire de la Petite-Nation à 400 millions. Présentement, ils se chiffrent à 190 millions.

Organisations: Caisse populaire, CLD, Centre local Chambre

Lieux géographiques: Développement de Papineau, Vallée de la Petite-Nation, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires