Un podium de réussites québécoises

Patrick
Patrick Voyer
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les experts-conseil Dominic Deneault et Guy Barthell présentent, avec Le Québec sur le podium, le compte-rendu de 1600 heures d'entrevue avec certains des gens d'affaires et athlètes les plus prolifiques au Québec, des individus partageant le même objectif: réussir dans l'adversité.

Des entreprises québécoises hors du commun

L'idée a germé lorsque Guy Barthell a accompagné une entreprise dans la région de Chaudière-Appalaches dans son développement. Cette dernière lui avait demandé des exemples d'entreprises ayant eu une croissance d'affaires soutenue. «Tout ce qu'on avait alors au niveau des livres d'affaires était des livres américains, comme Wal Mart ou American Airlines. Mais on s'est rendu compte que les gens d'ici ne collaient pas à cette réalité. Après tout, on n'est pas obligé de se fier toujours aux Américains!», lance Guy Barthell.

Cette affirmation s'est vérifiée assez rapidement lors des entrevues avec les chefs d'entreprises québécoises et les athlètes de niveau international. Les deux co-auteurs ont réussi à dégager trois thèmes principaux qui les unissent: les défis du cœur (l'engagement), ceux de l'esprit (la stratégie) et ceux du corps (la capacité).

«Il y a de belles leçons à tirer et les parallèles entre les deux sont nombreux, car ils se ressemblent. Ce n'est pas facile d'être athlète, tout comme les entrepreneurs, ils ont des défis à relever.» Et question de rendre le bouquin plus accessible et plaisant à consulter, MM. Deneault et Barthell ont pas mal orienté leurs entretiens sur les racines du succès de leurs sources. Certains et certaines ont de bien belles histoires à raconter et, même si leur entreprise familiale est devenue un spécialiste dans leur domaine, on en entend peu ou pas parler. C'est le cas de Barrette, leader mondial en clôture, compagnie familiale partie de rien.

Et parfois, les auteurs ont rencontré des entreprises très connues, telles que le Cirque du Soleil, mais ont abordé des aspects plus secrets de leurs activités, comme la prise de risque. Idem pour les athlètes, pour qui le risque est un mode de vie.

Ce qui a marqué le plus Guy Barthell de cette expérience, à part le fait que les entreprises québécoises performent très bien sur la scène internationale, est la passion de cette brochette d'individus interviewés. «Tous les dirigeants et athlètes ont une passion pour l'excellence hors du commun. Ce sont des gens qui carburent à la réussite de leur projet», indique-t-il. Comme l'indique Yvan Morin, président des Industries Mailhot, il y a trois types de travailleur: les «morts-vivants» (ceux qui ne font que le strict minimum), les «motivés» et les «passionnés».

Un prix est toutefois à payer pour atteindre ces sommets, que ce soit la perte de santé ou le manque d'attention consacré aux proches. Cette dualité «plaisir-souffrance» a aussi marqué M. Barthell, ce concept lié bêtement aux omelettes cuisinées à partir d'œufs cassés… «Ils vont parfois investir tout leur temps au détriment de leur famille, précise-t-il. Par exemple, l'athlète, pour arriver à gagner, doit souffrir et endurer le mal.»

M. Barthell espère que ces «entreprises qui dépassent les autres d'une longueur», inspirera les gens. Bien que la réussite soit encore mal vue parfois au Québec, à cause de notre passé judéo-chrétien, selon l'expert-conseil. Sans oublier que le doute s'est installé dans l'esprit du public depuis que des escrocs tels que Vincent Lacroix foulent le marché. Mais le coauteur est confiant que ces histoires de persévérance battront le cynisme au fil d'arrivée!

«Une fois ce livre terminé, il vous appartiendra d'intégrer les éléments les plus pertinents dans votre entreprise, car personne ne le fera à votre place», peut-on lire à la fin de la préface, intitulée «Élevons-nous au-dessus du poulailler!».

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires