Immobilier: légère baisse des ventes en Outaouais

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La Chambre immobilière de l’Outaouais note une légère baisse de 1% des ventes de propriétés en comparaison avec à la même période l’an passé.

Immobilier: légère baisse des ventes en Outaouais

Cette faible diminution s’explique par un effet de devancement de la demande considérant la hausse prévisible des taux hypothécaires et du resserrement des règles d’admissibilité à l’assurance-prêt hypothécaire, estime la Chambre immobilière.

La diminution des propriétés offertes sur le marché de la revente expliquerait aussi cette perte de 1%. En comparaison avec 2009, la région est à moins 21 % de son inventaire, soit  la plus forte diminution enregistrée au Québec. En ce qui concerne la répartition des ventes par secteur, la périphérie sort gagnante avec une augmentation de 13 % par rapport à l’an passé.

Les secteurs de Buckingham et de Masson-Angers affichent une hausse de 3 %. Dans le secteur de Gatineau, on observe une hausse de 1 %. Les secteurs de Hull et d’Aylmer ont quant à eux vu leurs ventes diminuées respectivement de 9 % et 7 %, surtout en raison de la diminution de leur inventaire.

Par catégories, la copropriété a fracassé le record de vente datant du deuxième trimestre de 2008 et le plex a égalé celui établi au deuxième trimestre de 2006. Les 201 condos vendus (+16 %) et les 119 plex vendus (+43 %), toujours en comparaison avec 2009, ont permis de réaliser cette performance provinciale. Pour sa part, l’unifamiliale, avec une réduction de 7 %, a contribué fortement à la baisse des résultats.

Au niveau du prix médian, les hausses des maisons unifamiliales de 7 % pour s’arrimer à 210 000 $, des copropriétés de 11 % pour se fixer à 154 800 $ et des plex de 1 % pour s’établir à 242 500 $, permettent de croire que le secteur de la revente se porte encore très bien, soutient la Chambre immobilière de l’Outaouais.

Comme pour les ventes, le prix médian le plus marqué se situe en périphérie avec 50 % des unifamiliales vendues à un prix supérieur de 242 590 $, soit une élévation de 10 % par rapport au même trimestre en 2009. Le secteur de Hull a connu une baisse de 9 % et celui de Gatineau de 2 %. Cela n’est pas très représentatif considérant le faible nombre de transactions, dit-on.

Présentement, le marché de la revente favorise fortement les vendeurs. Surtout pour les maisons de moins de 400 000 $, les copropriétés de moins de 300 000 $ et les plex de moins de 500 000 $.

Organisations: Chambre immobilière

Lieux géographiques: Québec, Buckingham, Secteur de Gatineau Aylmer Secteur de Hull

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires