Les jardiniers de l'avenir!

Michèle Marchand
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

C'était Journée Porte-Ouverte du «Jardin aromatique et médicinal – phase 1 Papineau», le 2 décembre, à Ripon, un jardin garant de l'avenir des jeunes qui y ont travaillé d'arrache-pied.

Louise Bellemarre de la Caisse Populaire, Emy Murray, Jessica Lachapelle, Mathieu Clément, Mario Normand Denis, Audrey Sanscartier, Stéphanie St-Arnaud (participants) et Mireille Allard, coordonnatrice.

L'objectif de ce jardin porteur d'espoir situé devant le Marché Public de Ripon? «Intégrer 8 jeunes confrontés à des obstacles à l'emploi pour leur permettre d'acquérir des connaissances et de l'expérience de travail associés à la conception et à la réalisation d'un jardin aromatique et médicinal dans le comté de Papineau donnant lieu à un attrait récréotouristique touchant le secteur de l'aménagement paysager et des parcs à caractère thématique», peut-on lire dans le communiqué de presse. Tous les intervenants s'accordaient pour dire que ces objectifs avaient été atteints.

Ce projet rassembleur de plus de 400 000$, basé sur la concertation et le partenariat d'une vingtaine d'instances (organismes publics, producteurs horticoles et entreprises touristiques), a donc permis de développer et réaliser un nouvel attrait agro-touristique dans la région et susciter le sentiment d'appartenance auprès des jeunes tout en les aidant à se trouver un objectif d'avenir. Au moins 6 d'entre eux ont en effet soit trouvé un job, soit décidé de retourner aux études. Quant aux deux autres, ils ont du moins pu voir que ce n'était pas là leur sphère d'activité privilégiée bien qu'ils soient très fiers d'avoir participé au jardin.

Ils ont pu suivre plusieurs formations: employabilité (120h), aménagement paysager (196h) et production horticole (90h). En plus de préparer le terrain, bâtir les îlots et tracer les sentiers, amender le sol et y planter au moins 30 plantes (condiments, fines herbes, etc.) répondant à quatre des huit thématiques prévues (les quatre autres relèveront de la phase II), les jeunes ont aussi aidé à débroussailler les sentiers des Montagnes Noires et aidé Daniel Lavergne à construire le gazebo qui domine les îlots de verdure.

L'idée, qui avait germée il y a quelques années dans l'esprit fertile de Bernard Larouche du CREDETAO, a enfin pris racine à Ripon,à sa plus grande satisfaction et à la plus grande fierté de tous.

Les organisateurs dévoilaient donc, pour marquer la fin de la phase I, un panneau publicitaire associé au projet Jardin aromatique et médicinal Papineau sur lequel est apposé le nom de tous les partenaires participant et que vous pourrez désormais voir à la Coopérative du Marché Public Papineau.

Organisations: Marché Public de Ripon, Marché Public Papineau

Lieux géographiques: Papineau, II, Montagnes Noires

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Audrey Sanscartier
    04 décembre 2011 - 09:22

    Bonjour, Pour certain peut-être que mon commentaire sera déplacé ou inutile, mais pour moi il est vraiment important. Je ne crois pas que pas que ma divergence d'opinion est subjective et j'exerce mon droit de liberté d'expression. Premièrement, je suis très fiere de tout ce que nous avons accomplis en équipe et des qualités personnelles que j'ai acquises, cependant dans ce texte qui fait très bien parâitre certaines personnes en oubliant les personnes qui nous ont vraiment été de support, en oubliant aussi de montrer l'autre côté de la médaille. Un groupe de huit jeunes qui ont alliés leurs forces même lors du départ de leur coordonatrice , pour gagner le respect des figures d'autorités et pour prouver que si ils avaient besoin d'un projet comme celui-là pour se remettre sur pied, il en ressort beaucoup de leurs dévouement, de leur volonté à démontrer qu'il sont capables de beaucoup plus que ce qui est décrit plus haut ou de ce qui a été dit lors de la conférence de presse le vendredi 2 Décembre passé. Pour ma part, le projet de jardin aromatique fût une expérience inoubliable, non pas pour l'organanisation désuette, ni pour les commentaires déplacées de notre employeur ( ''C'est facille de changer une saucisse dans le moule, vous êtes des HOT-DOG''). C'est grâce à des gens comme Michel Tardif , Judith Charron, Lynda-Ann, Nicole Bartolli, Marc-André de la municipalité de Ripon , David Massé, Pat un gars incroyable du Verger Croque-pomme, Martin et Daniel de la scierie, et bien sûr beaucoup d'autres personnes , qu'aujourd'hui on peut croire en nos capacités et foncer dans la vie. Merci à tous ces gens qui nous ont guidé et supporté lors de cette aventure.. Audrey Sanscartier.