Une Gatinoise décroche le titre de Miss Canada

Michel
Michel Moyneur
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Alors que ce concours lui était toujours inconnu il y a quelques années à peine, la Gatinoise Mélanie Paquin a été élue Miss Canada 2009 le 24 octobre dernier à Québec.

J’étais super contente! C’est comme si j’étais plongée dans un rêve», raconte la jeune femme de 28 ans, ajoutant être demeuré la même depuis l’annonce de son nom au terme d’un prestigieux gala qui s’est tenu au Musée de l’Amérique française.

Et contrairement aux autres compétitions du genre, celle-ci permet aux concurrentes de se démarquer par leur personnalité, par ce qu’elles projettent. C’est d’ailleurs ce qui a attiré au départ la grande gagnante originaire d'Abitibi-Ouest. «Ça fait la promotion de la personne dans son ensemble. Ce n’est pas seulement la beauté extérieure qui compte…», raconte-t-elle.

Pour ajouter à l’exploit, celle qui a mérité son billet pour Miss Canada après avoir terminé deuxième à Miss Québec, en 2007, n’a pas eu qu’à se démarquer de la trentaine de participantes en provenance des quatre coins du pays que le soir du 24 octobre, mais bien pendant 4 jours. «On est arrivé à Québec trois jours avant le gala et on nous a évaluées sur notre esprit d’équipe, notre attitude et notre élocution. Le dernier soir, les juges ont regardé notre démarche et notre aisance sur scène», explique-t-elle. «C’est une expérience très valorisante. C’est incroyable à quel point ça permet de grandir et de s’assumer en tant que femme. Ça permet de s’améliorer sur une tonne de choses comme bien parler en public et devant les caméras et répondre aux questions des journalistes, par exemple.»

La Gatinoise qui travaille comme intervenante communautaire auprès de la clientèle judiciarisée profite maintenant de quelques semaines de congé, mais s’apprête à partir à la découverte du Canada en entier, alors qu’elle prendra part à une multitude d’activités promotionnelles aux quatre coins du pays. «Je vais me promener un peu partout à partir de la fin du mois de novembre», indique-t-elle, ajoutant qu’elle demeurera attentive aux propositions intéressantes qui pourraient l’amener à relever de nouveaux défis stimulants. Le vaste monde des communications lui serait particulièrement intéressant à découvrir, avoue-t-elle.

Marraine de la Fondation Lorenzo Di-Fraja, Mélanie entend également profiter pleinement de son nouveau titre pour faire connaître l’organisation qui vient en aide aux enfants aux prises avec la dystrophie musculaire.

Avec sa nouvelle couronne, la Gatinoise aura maintenant la chance de participer à Miss Univers en 2011. Elle ignore toutefois, à l’heure actuelle, si elle sera ou non de la compétition. «Je m’étais dit que ça se terminait avec Miss Canada, que je prenais ma retraite après. Mais j’ai encore beaucoup de temps devant moi pour penser à ce que je vais faire. Je ne dis pas oui, mais je ne dis pas non…»

Organisations: Miss Canada, Musée de l’Amérique française, Fondation Lorenzo Di-Fraja

Lieux géographiques: Miss Québec, Abitibi-Ouest, Canada

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires