Scion xD

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Ordinaire

Il y a déjà plusieurs années que nous entendons parler de Scion, cette division YO! de Toyota qui vise la génération Y et qui vend ses voitures depuis 2003 au sud de la frontière. Depuis peu, les Scion ont leur place chez nous. Ma première rencontre s’est faite au volant de la xD, modèle le plus populaire de la gamme. Scion se caractérise par le nombre impressionnant de pièces de rechange offertes pour personnaliser ses voitures. Notre voiture d’essai était équipée d’un échappement un peu plus ronronnant à embout chromé et de jantes, elle aussi chromées, de 18 pouces. En deux mots, cette xD n’est rien d’autre qu’une Yaris avec 10 centimètres de plus. Au chapitre de l’expérience de conduite, il ne faut pas placer la barre trop haut.

Il y a un bon et un mauvais côté à la personnalisation d’une voiture. En matière d’esthétique, les roues de 18 pouces ainsi que l’embout d’échappement chromé ajoute un peu de « zing » à un modèle de base qui donne envie de bâiller. Le mauvais côté réside dans la conduite, nous y reviendrons plus tard. Je crois que, en vérité, Toyota a délibérément donné un air banal à cette voiture en version de base pour permettre aux concessionnaires de vendre une quantité impressionnante de pièces de rechange. Des becquets avant et arrière au levier de vitesses exotique en passant par des porte-gobelet et des contre-portes illuminés sans parler des pièces TRD (Toyota Racing Development) qui vont des pédales en aluminium au volant sport. Bref, c’est ce qui a fait de la xD un modèle populaire; il y a suffisamment d’options pour que chaque propriétaire construise sa voiture à son image.

Un intérieur jeune

À l’intérieur, la xD offre un tableau de bord inspiré et des commandes bien placées. Une seule exception, le compte-tours et l’odomètre sont placés dans un seul et même cercle et fonctionnent en opposition, une aiguille allant de gauche à droite, et l’autre, de droite à gauche. La consultation est un peu difficile toutefois. Le climatiseur, le régulateur de vitesse et toute la quincaillerie électrique sont offerts de série à un prix de départ de 17 300 $. Le volant inclinable et une prise USB/iPod sont également livrés d’office. Une chaîne audio Alpine fait partie de la liste des options; cependant, considérant la piètre performance des enceintes acoustiques, c’est un investissement qui ne vaut pas le coup. La puissance est redevable à un moteur à 4 cylindres de 1,8 litre de 128 chevaux qu’on trouve déjà dans la Corolla. La puissance est correcte, mais la technologie, dépassée. Notre modèle d’essai était équipé d’une vieille boîte de vitesses automatique à 4 rapports qui met beaucoup de temps à passer les rapports. Si vous préférez la manuelle, la boîte à 5 rapports est plus appropriée. En raison de la vieille boîte, j’ai eu peine à baisser la consommation sous la barre des 9 litres aux 100 kilomètres, ce qui n’est pas impressionnant dans cette catégorie de véhicules.

Une conduite peu inspirée

C’est au volant que cette voiture perd beaucoup de points. Est-ce en raison des pneus de 18 pouces ? De fait, la xD cogne dur comme ce n’est plus permis, la moindre bosse se ressent comme une crevasse, et il semble que les bras de suspension sont montés sur des blocs de béton. La direction électrique offre une sensation très artificielle à bas régime, mais prend du mieux à plus haut régime. Les changements de rapports sont longs et pénibles avec la boîte automatique, mais la puissance, correcte. Les occupants des places arrière trouveront le voyage long, car, en plus d’avoir un espace calculé, la banquette est particulièrement mince et inconfortable. La seule consolation réside dans le bon volume utilisable de l’espace de chargement. Et si jamais l’idée vous prend de choisir un embout d’échappement chromé, sachez que ce dernier émet un ronronnement qui peut sembler bien drôle pour les premières minutes, mais devient rapidement agaçant si vous rester plus de 30 minutes dans la voiture. En deux mots, si vous voulez une conduite inspirée, vous êtes à la mauvaise adresse, une Honda Fit fait bien mieux à ce chapitre.

Conclusion

Même si elle se présente comme une nouvelle voiture chez nous, cette xD a déjà quelques années dans le corps, et, malheureusement, on le constate rapidement. Le manque d’intégralité du châssis, la boîte automatique à 4 rapports dépassée et le manque de précision à basse vitesse de la direction rendent l’expérience de conduite ordinaire. C’est le mot qui résume le mieux cette voiture.

Fiche Technique

•    Moteur
    L4 1,8 l DACT, 128 ch à 6000 tr/min
    Couple 125 lb-pi à 4400 tr/min

    Transmission manuelle à 5 rapports, 
    automatique à 4 rapports (option)

    0-100 km/h 10 .8 s

    Vitesse maximale 180 km/h

Consommation (L/100 km) man 6,7, aut : 6,8

•    Autres composantes

    Sécurité active freins ABS et répartition 
    électronique de force de freinage, système de contrôle de stabilité électronique.

    Suspension avant/arrière indépendante/ 
    semi-indépendante

    Freins avant/arrière disques/tambours

    Direction à crémaillère, assistée

    Pneus P195/60R16

•    Dimensions

    Empattement 2460 mm

    Longueur 3930 mm

    Largeur 1725 mm

    Hauteur 1510 mm

    Poids man. 1190 kg auto. 1210 kg

    Diamètre de braquage 11,3 m

    Coffre 297 l

    Réservoir de carburant 42 l

Prix de base : 17 300$

-30-

Benoit Charette est co-propriétaire et rédacteur en chef de l’Annuel de l’Automobile 2011. On peut également l’entendre à l’émission Dutrizac, l’après-midi tous les vendredis à 14 :05 sur les ondes du 98,5 fm à Montréal.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires