Bilan politique à Gatineau (deuxième partie)

Yannick
Yannick Boursier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Plusieurs éléments ont fait jaser cette année sur la scène politique à Gatineau. Nous vous offrons un survol des événements qui ont marqué 2009 au conseil municipal de Gatineau.

Bilan politique à Gatineau (deuxième partie)

Centre Robert-Guertin

Aura-t-on un nouveau centre Robert-Guertin à Gatineau ? Sera-t-il construit selon une formule de PPP ou une formule conventionnelle ? Les Olympiques de Gatineau seront-ils impliqués dans le projet ? Des questions qui auraient pu avoir une réponse cette année, mais qui finalement sont encore en attente. Le dossier du centre Robert-Guertin aurait pu faire très mal à l'administration de Marc Bureau à quelques semaines de la campagne électorale. La Ville avait accepté, à la suite d'un vote majoritaire, le projet des Olympiques et de la firme Ed Brunet pour la rénovation complète de l'infrastructure qui aurait permis d'augmenter la capacité et de tenir des événements culturels. L'entente garantissait un projet à 28 millions et le centre Robert-Guertin revenait à la Ville après un bail emphytéotique de 25 ans. Un protocole qui a été décrié par certains élus, notamment Aurèle Desjardins et Pierre Philion, qui affirmaient que la Ville prenait tous les risques dans ce PPP et que tous les avantages étaient pour le consortium formé par les Olympiques et Ed Brunet. La question de l'absence d'un appel d'offres a aussi été soulevée par les élus. D'autres entreprises étaient intéressées à présenter des projets. Finalement, c'est le ministère qui a eu le dernier mot en refusant ce PPP et en obligeant la Ville de Gatineau à retourner faire ses devoirs. Le projet est tombé et la Ville doit reprendre le processus avec un appel d'offres qui devrait se faire au début de 2010. La ville n'a toujours pas tranché sur la question de la rénovation ou la reconstruction complète de l'amphithéâtre.

Relation syndicale

La relation entre Gatineau et ses syndicats est loin d'être rose, particulièrement en ce qui concerne les pompiers et les policiers. Les deux groupes font plusieurs moyens de pression depuis des mois. Les directeurs de ces deux groupes d'employés ont d'ailleurs fait les frais de cette guerre cette année. Du côté policier, la Ville a finalement confirmé l'embauche de Mario Harel comme chef de police, lui qui occupait depuis plus d'un an le poste sur une base intérimaire. Une embauche qui est loin de plaire au syndicat qui a fait connaître son désaccord à la présence de Mario Harel à ce poste. Le syndicat des pompiers, pour sa part, a fait une sortie publique à quelques jours du renouvellement du contrat du chef du Service d'incendie, André Bonneau, pour exiger que le conseil municipal ne renouvelle pas ce contrat. Les élus ont finalement accepté de renouveler le contrat de M. Bonneau qui est encore à la tête du service d'incendie.

Centre sportif

On aurait dû se réjouir cette année de l'ouverture du Centre sportif de Gatineau, mais il faudra finalement attendre en 2010, à une date encore indéterminée. L'entrepreneur est en retard sur l'horaire qui devait permettre la livraison de l'infrastructure cet automne. Sans oublier que la piscine a des fuites et elle n'est même pas ouverte encore. Si bien que Gatineau a dû annuler une compétition d'envergure en natation prévue pour la fin de février. L'autre question concernant le Centre sportif touche les places de stationnement. Le nombre restreint, 72 places, inquiète certains organismes qui seront les principaux utilisateurs du Centre. En réponse aux inquiétudes, la Ville indique qu'il s'agit d'un édifice LEED et que les gens pourront prendre le Rapibus.

En bref

En 2009, la Ville a accepté de participer à un projet-pilote pour l'élimination de la malbouffe près des écoles. Elle a aussi mis en place un projet pilote dans certaines rues du secteur de Gatineau pour limiter la vitesse à 40 km/h Un nouveau vérificateur général a été nommé en 2009. Alain Girard remplace Sophie Lachance et devrait présenter son premier rapport en 2010. Gatineau s'est penché sur son développement commercial cette année pour voir à quel endroit les commerces sont permis. Certaines zones sont présentement bloquées pour certains développements, notamment dans le secteur d'Aylmer et des promoteurs critiquent le choix de la Ville. La Commission Gatineau, ville en santé, a accouché d'une politique sociale après près de neuf mois de travail. Cette politique a failli ne jamais être présentée aux élus à la suite d'une lettre du directeur général, Robert Weemaes, qui suggérait son report en raison des coûts associés à cette politique. Finalement, les élus ont vu la politique, mais aucune décision n'a été prise pour les sommes. Gatineau a reculé avec son projet de terre-plein sur le boulevard St-Joseph en raison de la grogne des commerçants. Une nouvelle solution devrait être trouvée pour assurer une plus grande sécurité sur cette artère. Gatineau a ouvert son premier écocentre pour accueillir les matières recyclables Gatineau a finalement refusé la démolition de la maison du gardien du cimetière Notre-Dame et souhaite plutôt que cet édifice à valeur patrimoniale soit rénové. La première caserne de pompier LEED de la Ville de Gatineau a été ouverte en début d'année sur le boulevard Gréber.

Organisations: Ed Brunet, Robert-Guertin Aura, Ville de Gatineau Marc Bureau Service d'incendie Centre sportif de Gatineau Commission Gatineau

Lieux géographiques: Secteur de Gatineau, Secteur d'Aylmer, Boulevard St-Joseph Cimetière Notre-Dame Boulevard Gréber

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires