Mission accomplie… 200 000 coups de rame plus tard!

Michel
Michel Moyneur
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Deux semaines après avoir déposé leurs rames à l’eau, aux abords du parc Champlain à Québec, les 92 grands voyageurs sont rentrés à bon port dimanche sous un tonnerre de cris et d’applaudissements.

Impatients de revoir leur père, leur mère, leur sœur, leur oncle ou leur meilleur ami, des centaines de personnes s'étaient donné rendez-vous à la Marina de Hull pour accueillir en héros ces hommes et ces femmes tatoués à jamais d'un courage exemplaire et d'une détermination sans borne.

Parti de la Vielle-Capitale le 6 août, le groupe d'aventuriers a parcouru les quelque 450 km les séparant de Gatineau dans des conditions parfois favorables, mais aussi bien souvent pénibles. Plus d'une fois, Dame Nature et le fleuve Saint-Laurent ne se sont pas fait prier pour offrir une adversité difficilement descriptible aux dires de plusieurs participants rencontrés sur la terre ferme.

C'est sans compter qu'une trentaine d'entre eux ont été vivement frappés par un virus qui les a mis quasi-instantanément KO durant de longues heures cette semaine. Un empoisonnement alimentaire semble être à l'origine de ce chapitre sombre de l'expédition, mais impossible pour l'instant de confirmer cette hypothèse.

«Personne n'a voulu abandonner et, ça, c'est le plus important, a raconté Guillaume D'aoust, quelques minutes après son arrivée. Il fallait prendre ça une journée à la fois, un coup de rame à la fois, sans penser à demain. Tout le monde a travaillé ensemble avec l'objectif de tous revenir chez nous ensemble et on a réussi.»

Des souvenirs impérissables resteront à jamais gravés dans la mémoire des voyageurs, mais la confrérie développée au fil des jours devrait en rendre plus d'un nostalgique dans quelques années, voire quelque mois. 

«Sur 120 personnes incluant les bénévoles, il n'y a eu aucune altercation majeure et je crois que c'est ce qu'il y a à retenir d'une aventure comme celle-là, a indiqué Daniel Batien, directeur des opérations numériques pour le compte de La Revue et Info07.com. Même avec la maladie et la température qui n'a pas toujours été de notre côté, on est parvenu à passer à travers pour relever le Défi! En plus, un peu comme moi, il y a des gens qui n'avaient jamais fait de canot!» 

De son côté, le journaliste Daniel LeBlanc avoue avoir moins souffert physiquement que ce qu'il s'était imaginé au départ.

«À ce niveau-là, ç'a été beaucoup moins difficile que ce à quoi je m'attendais. Je me souviens de m'être demandé, dans l'autobus en allant à Québec, si j'allais être capable de toffer plus que deux jours. Durant les moments plus difficiles, ça se passait beaucoup plus dans ma tête que dans mon corps.»

«La famille du Défi des grands voyageurs est créée à jamais. La bulle dans laquelle on a vécu pendant deux semaines vient de se briser, mais les amitiés vont rester pour toujours, ça, c'est certain.»

«La famille du Défi des grands voyageurs est créée à jamais. La bulle dans laquelle on a vécu pendant deux semaines vient de se briser, mais les amitiés vont rester pour toujours, ça, c’est certain.» Daniel LeBlanc

À voir: une vidéo et des photos de l'arrivée des grands voyageurs au parc Jacques-Cartier.

Objectif presque atteint

Plus importante campagne de financement de la Fondation du CSSS de Gatineau, le Défi des grands voyageurs, au moment de mettre sous presse, aura permis d'amasser 490 000$, soit 10 000$ de moins que l'objectif fixé.

Cette importante somme permettra aux urgences de Gatineau et Hull de faire l'acquisition de deux appareils de radiographie numérique directes. L'utilisation de ces nouveaux équipements à la fine pointe de la technologie permettra de diminuer de façon considérable l'irradiation pour les patients, mais aussi de donner un accès plus rapide aux résultats d'examens.

Organisations: Groupe d'aventuriers, Fondation du CSSS de Gatineau

Lieux géographiques: Gatineau, Marina de Hull, Fleuve Saint-Laurent Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires