Un sursis pour le Lac Brassard

Marie Pier
Marie Pier Lécuyer
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les résidents du Lac Brassard respirent un peu mieux aujourd'hui, alors que le niveau d'eau a été baissé de seulement deux pieds.

Le Lac Brassard ne sera pas vidé complètement

Après des rencontres avec le maire de Val-des-Monts, Jean Lafrenière et le député de Papineau, Norm MacMillan, le Centre d'expertise hydrique du Québec a pris la décision de baisser le niveau de l'eau, sans pour autant baisser le lac. Selon Paul Philippe, membre de l'exécutif de l'Association des résidents du Lac Brassard, la municipalité de Val-des-Monts devra réaliser régulièrement des inspections avec l'aide d'un ingénieur, qui devra faire un rapport au Centre hydrique.

 Les résidents ont donc un sursis, puisqu'ils ont jusqu'au 15 août pour trouver une solution de réparation en collaboration avec la municipalité. Des études d'ingénierie devront être réalisées afin de permettre l'exécution de travaux de réparation du barrage. Selon Paul Philippe, l'option la plus probable est celle de l'enrochement. La question de la propriété du barrage devra aussi être éclaircie, tel que le demande le Centre hydrique. Par la suite, il sera possible de voir pour du financement.

 Rappelons qu'au début de la semaine, le Centre d'expertise hydrique du Québec devait baisser de beaucoup le niveau d'eau, voire même vider le lac situé à Val-des-Monts. Les résidents étaient inquiets de perdre le lac, mais aussi une source d'eau potable pour certains. «Nous sommes extrêmement soulagés, avoue M. Philippe. Le travail commence maintenant pour nous afin de remplir les deux conditions.»

Organisations: Centre d'expertise hydrique du Québec

Lieux géographiques: Val-des-Monts, Papineau

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires