25 questions au Dr Anne-Marie Bureau

Marie Pier
Marie Pier Lécuyer
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Médecin de famille depuis 1987, le docteur Anne-Marie Bureau a toujours œuvré auprès des enfants, que ce soit en maternité ou en pédiatrie. Directrice du Centre de pédiatrie sociale de Gatineau, elle a accepté de sortir de son champ d’expertise pour répondre à nos 25 questions.

Dr Anne-Marie Bureau

1. L'enfant que vous étiez en un mot: «Déterminée.»

2. L'ado que vous étiez en deux mots: «Impliquée et dérangeante.»

3. L'adulte que vous êtes en trois mots: «Beaucoup plus sage.»

4. Aimeriez-vous être obligé de prendre l'autobus pour vous déplacer?: «Non. J’habite à l’extérieur de la ville donc ce serait compliqué. Si j’habitais en ville, ça serait parfait.»

5. Quelle est votre opinion concernant les théories du complot?: «Mon esprit cartésien ne peut pas adhérer à ça.»

6. Les cours d'anglais sont-ils essentiels? Pourquoi?: «Je pense que oui. Si on pouvait, on pourrait aussi apprendre d’autres langues. Pouvoir communiquer avec différentes cultures, c’est une grande richesse.»

7. Que pensez-vous des enfants-rois?: «Je n’en connais pas beaucoup. Moi je travaille avec des enfants qui ont l’air des enfants-rois, qui ont souvent l’air des enfants capricieux, mais qui sont en fait des enfants très souffrants. Il faut faire attention.»

8. Comment devrions-nous punir les chauffards récidivistes?: «De façon plus sévère, ça c’est clair, pour s’assurer qu’ils ne puissent pas récidiver.»

9. Votre vision des Sénateurs d'Ottawa?: «Ce sont nos idoles, ils sont bons, ils sont très généreux et on les aime.»

10. Quel est votre plus grand secret avouable?: «Je suis assez bio-grano. Les soirs de conseil d’administration, on mange à la pataterie en face. Sinon, j’ai pas vraiment de secret.»

11. Quel type de commerce ne devrait plus exister?: «Tout ce qui exploite. Qu’on parle d’exploitation sexuelle, de traite d’humain. Quand on exploite les gens…»

12. Quelle est la personnalité la plus surestimée?: «Je ne sais pas…»

13. Trouvez-vous que la disparition graduelle des sacs de plastique est absurde?: «Je ne pense pas, je crois que si effectivement on les fait disparaître on pollue moins, je trouve que c’est une bonne chose, vivement le petit sac réutilisable.»

14. Comment vous débrouillez-vous dans une cuisine?: «Très bien.»

15. Quelle est votre opinion concernant la hausse du prix de l'essence?: «C’est sûr que c’est frustrant à un niveau individuel. C’est très pénalisant pour nos familles.»

16. Est-ce important d'avoir l'imaginaire développé?: «C’est ce qui fait qu’on peut se projeter ailleurs. D’abord, c’est un droit fondamental, de pouvoir apprendre, découvrir des choses. Ça nous permet de vivre, survivre et de diminuer les effets du stress.»

17. Votre définition de la torture?: «C’est ce qui fait mal tout d’un coup ou soit lentement, longtemps.»

18. Est-ce que l'humain a plafonné? Pourquoi?: «Pas du tout. Je pense qu’on est encore capable à la fois de faire des découvertes incroyables au plan scientifique, mais aussi d’augmenter notre empathie et notre responsabilité envers notre prochain. On est en train d’assister au développement d’une société qui est plus égalitaire.»

19. En général, trouvez-vous que les patrons gagnent trop d'argent?: «Oui…»

20. Quelle est la pire face d'Internet?: «Clairement, c’est la mauvaise utilisation des réseaux sociaux. Ça rend nos jeunes extrêmement vulnérables. Nos jeunes sont meilleurs que nous autres, alors on a de la difficulté à être des facteurs de protection.»

21. Pourquoi y a-t-il une aussi grande demande dans les urgences?: «La réponse simpliste, c’est parce qu’il n’y a pas assez d’accès en première ligne. La réponse beaucoup plus réelle, c’est que notre système de santé est basé sur l’aspect curatif et tout ce qui concerne l’accès à des modes de prévention est sous-financé. Si on faisait plus de prévention, on aurait moins besoin d’aller à l’urgence.»

22. À part vos proches, de qui prendriez-vous soin en premier durant une longue maladie?: «Mes "petits"»

23. Le plus grand artiste de tous les temps?: «Da Vinci, il touchait à plein de choses.»

24. Quel est le pays dont nous devrions prendre l'exemple?: «Des pays comme la Suède. À bien des niveaux, ils sont des modèles.»

25. Quel métier important n'est pas assez valorisé? Pourquoi?: «Les gens dans l’enseignement. Je pense qu’ils font fassent à des problématiques complexes. On leur demande d’être beaucoup plus que des pédagogues. Je trouve qu’on leur rentre dedans facilement, ce n’est pas un métier facile.»

Organisations: Dr Anne-Marie Bureau, Sénateurs d'Ottawa

Lieux géographiques: Suède

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires