Résultats du coup de sonde de la Coop de soins de santé du nord de la Petite-Nation

François Robert
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Plus de 80% des gens qui ont participé au sondage sur le projet de coopérative de santé dans le nord de la Petite-Nation, ont dit souhaiter en devenir membre advenant sa création.

Lorraine Levert du comité provisoire en compagnie de la présidente du comité, Lucie Bélanger.

Rappelons que ce sondage a été mené à l’aide de questionnaires papier et par le biais d’Internet durant les mois de juillet et août. Les réponses de plus de 250 participants ont été compilées au début septembre. La présidente du comité provisoire, Lucie Bélanger, a transmis à votre journal les résultats.

Accès à des services médicaux

Seulement 16, 6 % des gens ont dit avoir un accès facile à des services médicaux. Par contre, pour 41, 5 % des répondants, cet accès est catégorisé de carrément difficile. Tandis que près de 42% des gens l’ont qualifié de plus ou moins facile.

Provenance des répondants

Parmi les gens qui ont complété le questionnaire, 81% étaient des résidents de la Petite-Nation et 19% des villégiateurs. La municipalité de Lac-Simon est la plus représentée avec 25% des répondants, suivi Chénéville avec un peu plus de 20%.

Profil des répondants

Près de 47% des personnes qui ont participé au sondage étaient des femmes. Le groupe d’âge le plus représenté est celui des 51 à 65 ans avec 44, 5% des répondants.

Au-delà des choix de réponses

Outre les questions à choix de réponses, certaines parties du questionnaire permettaient des notes plus personnelles. Ainsi, à la question comment comblez-vous vos besoins en services de santé, certaines personnes ont indiqué aller vers des localités périphériques à la Petite-Nation, d’autres beaucoup plus loin, telles Sainte-Agathe, Hawkesbury ou Montréal.

D’autres part, les questions à développement ont aussi permis à certaines voix plus discordantes face au projet d’exprimer leur opposition, par exemple ce commentaire: «C'est inacceptable de créer des coopératives, car les soins de santé sont une responsabilité de l'état, de plus nous payons des taxes donc repayer pour des services de santé c'est la santé à deux vitesses ! Attirer des médecins avec des cliniques clef en main, franchement, c'est rire du monde, les médecins sont capables d'assumer les frais !!!!»

Une autre personne compare les services dans deux points de services fréquentés. «L'urgence de Gatineau est souvent débordée et il faut attendre plusieurs heures. Mauvaise organisation. Pas orienté patient (client). Le service est très bon au CLSC de St-André-Avellin. Bon système de triage. Efficace.»

Les résultats de ce sondage aideront les membres du comité provisoire d’implantation d’une coopérative de soins de santé dans la Petite-Nation à préparer l’étude de faisabilité dont le dépôt est prévu l’hiver prochain.

Organisations: Groupe d’âge

Lieux géographiques: Petite-Nation, Municipalité de Lac-Simon, Gatineau

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires