Du cœur au ventre à L'Imagier

Patrick
Patrick Voyer
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le Centre d’exposition L’Imagier accueille trois artistes pour sa prochaine exposition Du cœur au ventre, du 15 juin au 29 juillet.

Du coeur au ventre

La commissaire Marianne Breton a réuni Annie Thibault, Andrée Préfontaine et Hugo Gaudet-Dion, qui seront présents au vernissage, ce vendredi à 18h.

Les trois artistes tissent des liens entre la nourriture et l’art, en respectant leur démarche propre et leurs obsessions artistiques.

Les œuvres présentées dans Du cœur au ventre abordent l’aliment, l’alcool et les composantes organiques dans leurs évolutions et leurs effets. L’invitation est également lancée aux visiteurs d’être les témoins de ces évolutions et les participants de ces transformations. Plus globalement, c’est le cycle des matières vivantes qui est abordé, celles ingérées volontairement ou non.

Symboliquement les réflexions sont ouvertes aux interprétations, d’autant plus que les artistes abordent principalement ces matières pour leur capacité à devenir des œuvres formellement en mutation.

On nous promet des contrastes dans les démarches artistiques:

-Depuis le début des années 90 Annie Thibault élabore une démarche artistique qui sonde le monde scientifique. Dans cette exposition, des réseaux mystérieux – de tubes et de vases soufflés aux formes organiques – interagissent avec le dessin et la vidéo pour suggérer la métaphore d’un système où s’opère la lente transformation de la matière.

-Andrée Préfontaine présente l’installation interactive Tutti Frutti.05, issu d’un projet en évolution sur lequel elle travaille depuis plusieurs années avec l’aide d’un ami artiste-programmeur, Michal Seta. La thématique du champêtre de cette pièce repose sur l’éloge de la beauté et du passage du temps.

-Hugo Gaudet-Dion met ici en scène un personnage affalé sur un fauteuil tenant une bière, peut-être la dernière d’une soirée déjà bien arrosée. L’artiste interroge la contribution du public, où les thèmes de l’excès, notamment d’alcool, et, plus généralement, des pulsions sont omniprésents dans le travail de l’artiste.

Du cœur au ventre est présenté jusqu'au 29 juillet.

Organisations: L'Imagier

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires