Des feux d'artifice, mais pas n'importe lesquels!

Patrick
Patrick Voyer
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

«Des feux d'artifice, tu peux en voir à plein d'occasions durant l'année. Mais nous, ce qui nous différencie, c'est l'ambiance…»

Les grands feux du Casino du Lac-Leamy offrent une expérience multisensorielle unique.

La directrice des affaires publiques et commandites aux grands feux du Casino du Lac-Leamy, Anny Spooner, aime bien répéter aux gens qui n'ont jamais assisté à un spectacle pyrotechnique qu'ils ont raté quelque chose de spécial…

«Il y a encore des gens qui me demandent pourquoi ils devraient payer pour des feux… Quand on vient aux feux, c'est plus que des feux qu'on voit. Il y a la programmation artistique avant et après, pas juste la demi-heure de feux d'artifice. C'est une soirée, point!», dit-elle.

Elle se plaît à inviter les réticents – ceux qui les admirent de loin en ne pensant pas que la musique ajoute quelque chose au spectacle – une seule fois, juste pour voir, juste pour essayer. Ne serait-ce que pour constater la synchronisation des bombes et de la musique, ou les effets à bas niveau.

Les réticents qui ont peur d'être pris dans le trafic… «On leur rend ça facile et agréable: du moment où ils prennent la navette jusqu'à l'accueil, où on les salue avec le sourire. Et après, on fait tout pour désengorger les rues pour ne pas qu'ils attendent dans leur voiture. Vider un site aussi gros en 20 minutes, c'est exceptionnel», glisse Anny Spooner, en ajoutant que le Rapibus viendra encore plus améliorer la fluidité du trafic.

Les grands feux plaisent aussi davantage aux Ontariens, visés depuis quelques années par les responsables. «Nous leur avons montré que ce n'est pas menaçant de venir au Québec et qu'on est capable de leur donner un bon spectacle dans leur langue!»

L'ambiance

Le Lac-Leamy n'a pas été choisi pour rien par les organisateurs. «C'est un site magnifique, un amphithéâtre naturel! Il faut le vivre… Les gens ne réalisent pas à quel point on est chanceux d'avoir le lac en plein cœur de la ville. Et cet événement-là permet de le mettre en valeur», affirme Anny Spooner.

L'édification du Hilton a toutefois donné des cheveux gris à l'équipe des grands feux. Aujourd'hui par contre, elle salue sa venue. «Depuis que le Hilton est construit, ça donne un cachet. Ça ne bloque pas le champ de vision, au contraire! Le Hilton agit comme un gros miroir. C'est difficile à expliquer, il faut le voir!», s'enthousiasme la directrice.

Les grands feux séduisent aussi par le ventre… Les forfaits souper-spectacle et les comptoirs de dégustation attirent de plus en plus de monde. «Nous recevons 400 personnes à souper chaque soir. Les ventes vont super bien dans ce genre de produit», assure Anny Spooner.

Le mot de la fin est simple pour elle: «Les gens qui ne viennent pas ici manquent la partie spectacle et atmosphère. Il faut attraper la piqûre! Moi, ça fait 17 ans que je suis convaincue!»

Les quatre pays en une phrase

Voici comment Anny Spooner entrevoit les quatre spectacles pyromusicaux de cette année, à partir de la bande sonore.

France: «Ce sera le plus dynamique, avec la musique disco et cool!»

Espagne: «Un voyage… t'auras l'impression d'être avec eux sur un bateau.»

États-Unis: «C'est seulement des chansons des Beatles, alors ce sera un beau flashback.»

Chine: «Tu te fermes les yeux et t'auras l'impression d'être un papillon qui vole avec eux…»

Organisations: Casino du Lac-Leamy

Lieux géographiques: Québec, Espagne, États-Unis Chine

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires