Une deuxième place en or pour Jean Simard!

Antony Da Silva-Casimiro
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Après avoir mis en veilleuse sa carrière de chanteur pendant 50 ans, le Gatinois Jean Simard n’a rien perdu de sa voix. Il a terminé en seconde position à la finale québécoise du 3e concours Étoiles des aînés.

Jean Simard a chanté pour sa mère.

Événement organisé par le gestionnaire des résidences privées Chartwell-Québec, ce concours est uniquement réservé aux personnes âgées de 65 ans et plus avec un talent artistique et qui n’ont jamais connu une carrière dans ce domaine. À travers la province, onze chanteurs et musiciens se sont qualifiés pour cette compétition.

Jean Simard a représenté Gatineau lors de son passage au Théâtre Desjardins à Montréal, le 26 septembre. Il a surpris plusieurs artistes et lui-même en premier lorsque le panel de juges a annoncé qu’il avait décroché la deuxième position.

«Ç’a été une aventure merveilleuse. Celle qui a fini première était une chanteuse d’opéra et elle était une coche au-dessus de tout le monde. C’est comme si je finissais premier dans ma catégorie», a-t-il commenté avec un sourire aux lèvres. Même si l’événement a pris il y a plus d’une semaine, il avoue être toujours sur un nuage.

Surtout qu’il ne s’imaginait pas se rendre si loin. Il voulait faire une surprise pour l’anniversaire de sa mère lorsqu’il s’est inscrit pour prendre part au concours régional en mai. Il a triomphé sur les autres concurrents et s’est mérité une place pour la compétition provinciale.

Il a commencé à entraîner sa voix pour la préparer au concours. Il était le seul qui était considéré comme étant un amateur parmi tous les participants. «Les autres chantent dans des chorales ou prennent part à d’autres concours. Moi, je ne chante plus depuis… 40-50 ans. Je sortais d’une année sabbatique qui avait duré plus qu’un an.»

Jean a toujours su qu’il avait une belle voix, mais il ne croyait pas les commentaires de son entourage lorsqu’on lui proposait de faire une carrière. Selon lui, il chantait «bien, sans plus». On lui a rapidement fait mentir.

«Après chaque performance, les juges passaient des commentaires. Après avoir interprété une chanson d’Elvis Presley, ils m’ont demandé si je comptais faire carrière. Ça m’a étonné venant de personnes comme France Castel, Serge Laprade et Stéphane Laforest. Je n’en reviens toujours pas.»

Les juges ont cependant préféré Lucie P. Graveline et sa voix d’opéra. Elle a mis la main sur 5000$ et pourra en ajouter un autre si elle met la main sur le titre national, qui aura lieu en novembre à Niagara Falls. Pour le Gatinois, il est reparti avec la somme de 1000$.

Jean a représenté maintes fois par le passé l’Outaouais. Lorsqu’il était jeune, il chantait dans les cabarets et a fini par se rendre à l’aréna Maurice-Richard et même au Colisée de Québec. Il a aussi fait part du trio les Spoutnik dans les années 1960.

Il aurait pu connaître une grande carrière, mais il ne regrette pas de l’avoir mis de côté. Les études comptaient énormément dans sa famille et son père voulait qu’il les termine. Sans broncher, il l’a fait et a connu «une belle carrière». Aujourd’hui à la retraite, envisage-t-il de suivre le conseil des juges-vedettes?

«Non. Je dois avouer que j’y ai longuement pensé, mais ce concours a mis fin à ma carrière. Je préfère quitter sous les feux des projecteurs. Je suis comblé et satisfait. Je demande rien de plus», a-t-il conclu.

Organisations: Théâtre Desjardins

Lieux géographiques: Gatineau, Montréal, Niagara Falls

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Racelle Chapman
    15 novembre 2012 - 12:52

    Bravo Jean tu merite bien tout cela tu as toujours eu une belle voix je me rappelle de ma jeunesse tu adorais chanter et aussi danser je te parle des annees soixante le bon vieux temps dans le bon vieux Hull (St-Henri,Sacre coeur etc.) Je te souhaite bonne chance et qui sait on se verra peut-etre a un de tes spectacles