Dans l’antre des créateurs

François Robert
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Cette année encore la fin de semaine de la fête du Travail a permis à de nombreux amateurs d’arts de visiter les créateurs de la Petite-Nation dans leurs ateliers.

L’un des ateliers les plus sympathiques que nous ayons eu la chance de visiter est celui du peintre autodidacte Guy Morest. Natif de l’île de Hull, M. Morest a suivi sa femme dans la Petite-Nation. Lorsqu’il a pris une pré-retraite, celle-ci lui a permis de se consacrer à plein temps à sa passion pour la peinture. Pour ce faire, il a rénové et isolé la grange à côté de sa maison. En y entrant, une douce odeur de bois nous transporte, tout comme les œuvres très colorées de l’artiste et leurs jeux de perspective. «Ma palette de couleurs est très diversifiée, le but est de les harmoniser, sinon c’est le désastre», explique M. Morest.

À notre arrivée chez Noëlla Lévesque à Montpellier, un homme était en train de lui passer une commande. Elle confirme que sa capacité de réaliser des commandes parfois très précises lui permet de tirer une bonne partie de ses revenus dernièrement. L’artiste qui aime beaucoup travailler sur des œuvres de petite dimension avoue que son médium préféré est l’aquarelle. «C’est la transparence, l’aquarelle », s’est-elle exclamée. Il faut dire qu’elle a été l’élève de deux grands maîtres de l’aquarelle, Hervé Dalpé et Louis Boekhout. Les visiteurs pouvaient y découvrir aussi de ses toiles à l’acrylique. Sur place, nous avons croisé la famille Beaudoin-Dion qui venait dans la Petite-Nation durant la fin de semaine de la fête du Travail pour une deuxième année de suite pour faire le tour des ateliers avec la carte et le questionnaire en main.

Une autre autodidacte, Lise Poirier, accueillait également les curieux avec son style bien particulier et aisément reconnaissable d’un tableau à l’autre. Ses personnages ont une parenté entre eux et une continuité est perceptible dans son utilisation des couleurs, même si elle est sortie de sa période très bleue, reconnaît-elle. Mme Poirier participait pour une seizième année à la Tournée des créateurs. Peut-être que plusieurs des nouveaux visiteurs de la tournée cette année en deviendront eux aussi des réguliers?

Un texte plus complet et une galerie photos plus complète suivront bientôt.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires