LAMIS s’apprête à lancer sa 26e saison

Benoit Sabourin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La table est mise pour la saison d’impro. La preuve: LAMIS lancera officiellement sa 26e saison les 28 et 29 septembre avec les premiers duels du calendrier régulier.

Les joueurs de LAMIS s’apprêtent à sauter dans l’arène pour une 26e saison alors que les hostilités débuteront les 28 et 29 septembre.

LAMIS POP, la ligue des 12 à 17 ans, brisera la glace le vendredi soir alors que les vétérans croiseront le fer le lendemain, en direct du Centre communautaire d’Angers. Les hostilités se poursuivront jusqu’au 27 mai 2013, date ciblée pour le match des étoiles.

Après une saison 2011-2012 ponctuée par de nombreux matchs spéciaux – un 25e anniversaire, il faut bien que ça se fête en grand! -, cette 26e année d’existence de LAMIS sera beaucoup plus axée sur les matchs interligue, assure Dany Pérusse, président de l’organisation. Les quatre équipes en place s’affronteront à 12 reprises, comparativement à l’an dernier où elles se bravaient à 6 reprises.

«On veut essayer de créer une chimie entre les formations, explique le président. Ce sera plus centré sur le jeu et l’improvisation en tant que tel.»

Si LAMIS retourne en quelque sorte à ses bonnes vieilles habitudes de matchs traditionnels, il risque d’y avoir des changements notoires dans l’arène de jeu. Le Regroupement des improvisateurs de l’Outaouais, un circuit estival fondé par Dany et Shawn Robertson en juin, a servi de laboratoire tout au long de l’été.

La saison 2012-2013 de LAMIS en sera donc une de transition en quelque sorte. Les improvisations rythmées ou chantées seront notamment moins présentes. «On a intégré beaucoup de nouvelles catégories, souligne Dany. On va sortir du système classique d’improvisation. Il ne faut pas oublier que l’impro évolue. Ça va être plus convivial et moins axé sur la compétition. On va rajeunir nos façons de faire. Par exemple, le joueur puni devra maintenant se diriger vers un vrai banc de punition et passer son tour.»

Autre nouveauté cette année, des matchs seront disputés à l’extérieur du secteur de Masson-Angers. Les joueurs se déplaceront un peu partout sur le territoire de Gatineau. «On veut essayer d’aller chercher un autre public, indique le jeune président. Ce serait bien de créer éventuellement un circuit à travers toute la ville, avec les autres ligues. Il faut regarder tout ça.»

Question de regarnir aussi le bassin de joueurs, LAMIS mise beaucoup sur sa ligue-école, LAMIS POP. Cette dernière regroupe une vingtaine de participants cette saison. Des ateliers, qui ont d’ailleurs déjà débuté, se poursuivront jusqu’au printemps.

Pour plus d’informations à propos de LAMIS: http://psymon013.wix.com/lamis

Organisations: Centre communautaire d’Angers, Regroupement

Lieux géographiques: Secteur de Masson-Angers, Territoire de Gatineau

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires