Chantons ensemble se propulse sur scène

Antony Da Silva-Casimiro
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Propulsion scène a démarré dimanche soir à l’intérieur du chapiteau de la rue Notre-Dame un tout nouveau projet, Chantons ensemble dans le cadre des Journées de la culture et du Rallye familial et culturel du Vieux-Gatineau.

Pauline Bouchard, directrice générale de l’Association des gens d’affaires et professionnels du Vieux-Gatineau, ne cache pas l’origine de ce nouveau projet. «On a copié l’idée de ce qui se fait dans la Petite-Vallée en Gaspésie», a-t-elle répondu avec un sourire.

Chantons ensemble se veut un événement rassembleur et festif où la population est invitée à être sous les feux des projecteurs. Tour à tour, les personnes chantent au micro, selon le concept choisi. Chanteurs professionnels ou amateurs dans leur douche n’est guère important.

«On veut faire chanter des gens du quartier. Dans la Petite-Vallée, ils font ça, mais avec tout le village. On veut implanter cette idée, ici», ajoute l’animatrice de l’événement, qui portait sur les classiques québécois.

L’une des artistes de la soirée était Rachel Plante. Elle est âgée de 80 ans, vit en maison de retraite et souffre d’Alzheimer. Cependant, elle n’a pas oublié les chansons d’Alys Robi, interprétant Tico Tico et Je te tiens sur mon cœur.

Outre la femme octogénaire, Daniel Thibault, Sylvain Bouchard et Jacques de Bellefeuille (de l’Amicale), Helene Desgranges et Samuel Enright (Crémerie l’Aurore Boréale, Jean-Christophe Regnier (des Courses en folie), Guy St-Amour (chanteur), Sylvain Fortin Élyse Enright et François Goulet-Pelletier ont été les autres vedettes de la soirée.

Propulsion scène est une idée qui a vu le jour cet été. Ce projet a créé une douzaine de spectacles avec des chansonniers et des marionnettistes durant six semaines consécutives. Mme Bouchard croit fortement que l’intérieur du chapiteau servira à accueillir plus de spectacles et d’événements culturels.

«On va porter quelques ajustements d’ici la prochaine année, mais on s’en va dans la bonne voie. La scène est adaptée pour tout le monde. C’est un beau théâtre de quartier», a-t-elle indiqué, spécifiant que le 8 décembre, elle invitait les citoyens à venir au chapiteau pour le spécial Noël.

Un rallye pour connaître les commerçants

Avant de profiter de la soirée, les convives se sont amusés en famille avec le 1er Rallye culturel et familial du Vieux-Gatineau, qui s’est déroulé entre 10h et 18h.

Cette idée provient de Chantale Poitras de la Petite école des arts, qui souhaitait faire connaître à la population les commerçants du Vieux-Gatineau. Environ une dizaine a accepté de se prendre au jeu.

Durant la journée, le rallye offrait des activités familiales gratuites. Variant selon les commerces, certains donnaient des cours de danse, d’autres des ateliers d’arts et mêmes profitaient de l’occasion pour que les participants puissent écrire un petit conte.

Les familles possédaient un passeport où les noms de tous les commerçants étaient écrits. Elles devaient se rendre dans les lieux et prendre part à l’activité pour qu’on tamponne leur passeport. Au final, plus qu’il y avait de tampons, plus grandes étaient les chances de remporter un panier-cadeau avec plusieurs prix.

Cet événement, qui était une première pour tous, reviendra l’an prochain, croit l’organisatrice de l’événement. Cela reste encore à discuter parmi le comité organisateur, mais la date pourrait changer. Mme Poitras aimerait avancer l’événement en mai.

«Je crois que ça serait un meilleur moment. On pense aussi à la mettre le samedi au lieu du dimanche pour attirer plus de familles. Chose certaine, on ne changera pas la formule», a-t-elle conclu.

Organisations: Association des gens

Lieux géographiques: Petite-Vallée, Gaspésie

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires