Le talent n’a pas d’âge

Antony Da Silva-Casimiro
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Pour la directrice générale de la Résidence Cité-Jardin Lucie St-Jacques, il n’a aucun doute que le talent artistique est bien présent auprès des personnes âgées de plus de 65 ans.

Jean Simard a reçu une plaque pour sa seconde position au Concours Étoile des aînés.

Jean Simard de Gatineau a terminé deuxième lors du 3e concours Étoile des aînés où on retrouvait chanteurs et musiciens de partout de la province. Cette opportunité est un tremplin pour les retraités qui n’ont pas pu réaliser le rêve de devenir artiste.

«On a annoncé trois semaines avant la date pour la finale régionale le début des inscriptions. Les gens viennent remplir le formulaire ici, à la résidence et viennent passer les auditions quelques semaines après», a-t-elle mentionné, spécifiant que les participants n’avaient pas besoin d’être installé en résidences pour personnes âgées.

Lucie St-Jacques croit qu’il faut encourager davantage le talent local chez les aînés. «Cette année, Jean Simard a eu la 2e position et l’année précédente, Jacques Vaudrin avait obtenu la 3e, mais il avait une laryngite. Sans ça, il aurait terminé premier. On voit que le talent n’a pas d’âge.»

«Ils sont capable de montrer leur talent et de monter sur scène. Cet événement prend de plus en plus d’ampleur. Au Québec, plus de 250 participants ont pris part à une finale régionale pour ce concours», a-t-elle ajouté.

Les concours ont lieu dans onze endroits au Québec, dont notamment dans deux résidences en Outaouais. Outre la Résidence Cité-Jardin, il y a aussi celle du Monastère pour les citoyens des secteurs de Hull et d’Aylmer. Entre 13 à 15 participants par endroit prennent part à la Finale régionale. S’il y a plus d’inscriptions, les membres du comité organisateur sélectionnent à partir des informations sur les formulaires.

«Ils ont un talent incroyable. C’est un peu comme The Voice pour les aînés. Ils sont bons. C’est plus que simplement des amateurs. Ils entretiennent leurs voix en participant à d’autres concours ou en s’impliquant dans une chorale», a indiqué la directrice générale de la résidence gatinoise.

Une fois choisis, les participants doivent interpréter une chanson pour les trois juges. Claudette Dion, Yves Marchand de l’Orchestre symphonique de Gatineau et Ann Miner une chanteuse gatinoise étaient assis derrière la table des juges. Selon une liste de critères, ils attribuent les points avant de passer leurs commentaires au candidat. «À Gatineau, il y avait plus de 300 spectateurs qui étaient là pour encourager les participants.»

Après la finale régionale, un gagnant par résidence est déclaré comme représentant pour la finale provinciale en septembre. La prochaine étape est la finale nationale qui a lieu depuis trois ans en Ontario.

La date pour le 4e concours Étoile des aînés n’a pas encore été annoncée, mais si on se fie aux années précédentes, les inscriptions devraient débuter après Pâques.

Lieux géographiques: Québec, Hull, Aylmer Ontario

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Centre Visavie Inc.
    09 octobre 2012 - 10:18

    Quelle belle opportunité! On passe sa vie "active" à courir après le temps, à élever les enfants, travailler pour notre retraite que certains rêves peuvent être mis de côté! La preuve qu'il n'est jamais trop tard!