Gatineau en vol: plus qu’un spectacle aérien

Antony Da Silva-Casimiro
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L'aéroport exécutif de Gatineau a accueilli plus de 30 000 visiteurs ce week-end dans le cadre du 2e Festival Gatineau en vol.

Plus de 30 000 personnes auraient visité le site de l’aéroport exécutif de Gatineau en fin de semaine.

Cette année, l’apparition des CF-18 dans la programmation a été fort appréciée si on se fie aux commentaires des visiteurs. «Il y avait aussi Carole Pilon, la fille de Masham qui marches sur les ailes des avions. Les gens étaient impressionnés», a ajouté Carl Martin, porte-parole de l'événement.

Cependant si tous ces artifices sont spectaculaires aux yeux du public, l’organisation cherche aussi à éduquer les visiteurs. «On veut faire valoir l’histoire derrière chaque pilote et avion. On veut faire connaître notre patrimoine aérien, car il a été très important. Par exemple, lors de la seconde Guerre mondiale. On les attire avec notre collection et ensuite, on raconte l’histoire.»

Si le passé est important pour l'organisation, il n’en demeure pas moins que Gatineau en vol cherche à attirer des jeunes à son événement. «On tient à faire des liens avec la jeunesse d’aujourd’hui. Dans le temps, c’était des jeunes adultes de 17 à 20 ans qui étaient formés pour piloter les avions de guerre», a-t-il indiqué.

Selon lui, le fait de pouvoir être si près des avions, de les regarder foncer à vive allure du haut des airs et d’entendre la vibration des moteurs rendent l’événement encore plus excitant.

Au total, plus de 40 avions ont pris d’assaut le ciel gatinois. On retrouvait aussi plus d’une centaine posés au sol et les personnes pouvaient poser autant devant qu’à l’intérieur de l’appareil.

Seule ombre au tableau, la soirée de vendredi réservée aux membres n’a pas connu un fort succès en raison de la pluie.

C’était la première fois que cet événement familial était présenté durant toute la fin de semaine. En 2010, plus de 12 000 personnes s’étaient déplacées à l’aéroport, tandis que l’an dernier, on avait atteint 22 000 spectateurs en une seule journée. Il s’agit alors d’un bon de plus de 30% entre 2011 et 2012.

Pour les prochaines années, l’organisation veut garder l’intensité et augmenter l’ampleur de l’événement, tout en ne négligeant pas le côté intime, fort apprécié des spectateurs.

Gatineau en vol devrait revenir pour une quatrième année consécutive. «Juste à voir l’achalandage, on a déjà pris de l’ampleur. La planification doit sûrement déjà être en train de se préparer pour l’an prochain», a conclu M. Martin.

Lieux géographiques: Gatineau, Masham

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires