Exit les silencieux trop bruyants

Daniel LeBlanc
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les silencieux non conformes sont visés par le SPVG ces jours-ci.

Ceux qui ragent contre les véhicules et motos dont les silencieux sont trop bruyants seront heureux d'apprendre qu'une opération du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) s'étalant sur deux jours a permis de remettre 51 constats d'infraction mardi et mercredi. Ces engins non conformes ont valu des amendes de 156$ aux contrevenants.

Du même coup, 63 autres constats ont été remis pour diverses infractions dont casque non conforme, vitres non conformes, véhicule muni de rétroviseur non-conforme, conduite durant une période de sanction, etc.

Depuis l'amorce de l'année, le SPVG a décerné au-delà de 250 constats exclusivement pour des silencieux ne répondant pas aux normes en vigueur. D'autres opérations policières du genre sont prévues dans les prochains jours ainsi qu'au cours de l'été.

Organisations: SPVG, Service de police, Ville de Gatineau

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Jean
    12 juillet 2012 - 13:06

    Et les Moto eux

  • Jean Tremblay
    12 juillet 2012 - 11:49

    Finalement! Il est plus que temps qu'on s'attarde à ce fléau de pollution auditive dans les quartiers résidentiels.. on pourrait aussi vérifier les systèmes de sons par la même occasion, beaucoup de personnes exagèrent vraiment avec leurs haut-parleurs de fou qui font vibrer les maisons voisines...

  • Martin Renaud
    12 juillet 2012 - 11:45

    156$ seulement? Personellement, j'aimerais mieux voir un amende d'environ 400$ et 4 points d'inaptitude.

    • Jean-Pierre
      14 juillet 2012 - 18:45

      $156 c'est une farce. Je suis au courant de certains adeptes du bruit qui sont d'avis que $156, avec le peu de chances de se faire prendre, ca vaut le coup. Ils se font prendre en moyenne moins de 1 fois par saison pour ceux à moto. Le principe d'amende dissuasive ($500 et plus) et l'adoption d'amendes progressives serait une solution. - 1ere infraction: $500, - 2eme:, $1000 - 3eme: $2000, saisie du véhicule, remise en état au frais du propriétaire et obligation de payer ces frais pour récuperer le véhicule, sinon il est vendu. - Le suivi d'infraction devrait être rattaché au propriétaire, pas au véhicule et comporter une période minimale de 5 ans. Ceci assure que le comportement délinquant est ciblée, pas le véhicule. Sinon, le propriétaire délinquant n'aurait qu'a' changer de véhicule pour remettre l'horloge à zéro. Le fardeau de la preuve devrait etre aussi renversé: aujourd'hui, les policiers doivent prouver l'infraction, ce qui est assez facile à contourner pour un maniaque du bruit. Quand un véhicule est suffisament bruyant pour attirer l'attention des citoyens et policiers, le propriétaire devrait être responsable de prouver que son véhicule rencontre encore les normes de bruit.