Norm c’est Norm

Roch Cholette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une page d’histoire politique vient de se tourner en Outaouais. Après 23 ans de vie politique à Québec, le député de Papineau, et ministre délégué aux transports, a annoncé son retrait de la vie politique. L’Outaouais perd tout un politicien. Peu importe nos allégeances, peu importe notre opinion sur la question nationale, peu importe que l’on apprécie ou non son style direct, nous devons tous reconnaître son dévouement pour la cause outaouaise.

Roch Cholette

Les sacrifices personnels, familiaux et humains qu’il a consentis au cours de ce long parcours politique témoignent de son attachement pour l’Outaouais, le Québec et le Canada.

Norm n’est pas un politicien comme les autres, Norm est un gars entier, pas de demi-mesure avec lui. Par contre, peu de gens réalisent à quel point Norm est un homme extrêmement sensible. Personne ne se surprend qu’il soit capable de mettre son point sur la table ou encore de dire à ses adversaires ce qu’il pensait réellement d’eux. Mais rares sont ceux qui peuvent dire qu’ils l’ont vu pleurer. Pleurer de joie, d’émotion, de colère, de fatigue ou de contrariétés. Pourtant, c’est la réalité. Je sais, je l’ai vu de mes yeux. On comprend mieux pourquoi tous, y compris le PLQ, le premier ministre, ses collègues et la population lui pardonnaient ses écarts. Car des écarts il y en a eus. Tant au niveau du langage que des confidences qu’il aurait dû garder pour lui. Mais comme il aime le rappeler, il dit la vérité. Le problème c’est qu’il disait toute la vérité. Et en politique c’est un défaut.

Norm me fait penser à un ours noir. Intimidant par moment, cajoleur à ses heures et bon vivant. Norm était également maladroit avec les subtilités politiques, comme un ours noir dans un magasin de porcelaine.

Il est bien sûr trop tôt pour tracer le bilan politique de Norm, mais deux choses me viennent à l’esprit. Le legs politique le plus important de Norm est certainement le parachèvement de l’autoroute 50.

Peu de politiciens auraient été en mesure de livrer ce dossier. Des coûts de réalisation énormes, peu de volume de circulation, deux routes alternatives, l’une au Québec, la 148 et l’autre en Ontario, la 417 et une région qui ne bascule pas politiquement au gré de l’humeur électorale. Manifestement, ce pari était risqué pour ce politicien d’expérience qui réalisait bien que les cartes étaient contre lui. Il a persisté et a gagné son pari politique. C’est tout à son honneur.

Je vais cependant vous surprendre, mais à mon sens la plus grande contribution politique de Norm s’est faite sur le plan national. Norm est un des architectes de la formidable discipline qu’affiche le Parti libéral du Québec. Il est donc celui qui permet au PLQ d’éviter des déchirements publics à la sauce du PQ et celui qui permet aux stratèges libéraux d’avancer des slogans de stabilité en ces temps d’incertitude économique.

Bien sûr la discipline c’est dans l’ADN du PLQ. Mais le rôle qu’a joué Norm au sein du caucus et du Conseil des ministres a permis au PLQ de rester solidaire et cibler sur la tâche.

Norm prenait sur lui de garder ses collègues relativement heureux, mais parfaitement solidaires. Il a créé un événement qu’on appelle affectueusement à Québec ‘’la grosse à Norm’’. Jeu de mots facile pour certains, activité de team building pour d’autres, ce cocktail de fin de sessions à Québec était l’occasion pour plusieurs de tourner la page sur des semaines chargées d’émotions. Norm, grosse ‘’Coors Light’’ à la main comme dans le temps des tavernes, cigare au bec, prenait les brebis qui semblaient vouloir s’égarer en accolade et passait son message. La job était faite.

Norm a fait de la politique à sa façon. Et il peut quitter cette arène la tête haute, le sens du devoir accompli. Sinatra chantait « I did it my way » . Norm a fait de la politique à sa façon parce que Norm c’est Norm.

Organisations: Parti libéral du Québec, Conseil des ministres

Lieux géographiques: Québec, Canada, Ontario

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires