Une balade en moto pour Karine Robitaille

Antony Da Silva-Casimiro
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’entourage de Karine Robitaille fait les choses en grand! Il a organisé samedi matin à la caserne de pompiers située sur le boulevard Gréber une balade en moto, qui a rassemblé près d’une centaine de motocyclistes.

Karine, à droite, accompagnée de son mari François et de sa fille Lily-Rose.

Il s’agissait de la première balade en moto pour la jeune femme de 30 ans, mais possiblement aussi de la dernière. Karine Robitaille lutte contre le cancer depuis bientôt deux ans et les nouvelles ne sont pas roses. Son oncologue lui a récemment confié qu’elle ne pouvait plus rien faire pour elle.

La combattante a donc décidé de profiter de sa vie. Avec la collaboration de plusieurs personnes, l’organisatrice de l’événement, Sylvie Bérubé, a réussi en l’espace de deux semaines à réunir plus de 200 personnes dans le stationnement de la caserne. Ces dernières portaient un t-shirt où il était inscrit dans le dos «La ride à Karine» .

Famille, amis, collègues de travail et connaissances sont venus montrer leur appui à Karine. «Ça me touche vraiment de voir autant de personnes qui sont ici pour moi», a-t-elle déclaré émue.

Malheureusement pour elle, son état de santé ne lui a pas permis de faire le voyage au complet jusqu’en Calabogie en Ontario. Elle s’est arrêtée à Chelsea, dans le parc de la Gatineau. Vendredi, elle devait faire un tour en hélicoptère, mais encore une fois, elle n’a pas pu.

L’histoire d’une combattante

Karine ne l’a pas eu facile. Le cancer est arrivé dans sa vie lorsqu’elle était enceinte de Lily-Rose. À ce moment, elle avait peur de la perdre. «On a dû m’opérer pendant que j’étais enceinte.»

Elle a eu de la chimiothérapie jusqu’en novembre 2010. On lui apprenait quelques mois plus tard que la maladie avait été vaincue… Cependant, ce ne fut pas le cas.

«J’aurais voulu la voir grandir. J’écris dans un livre tout ce que je pense d’elle pour qu’elle aille un souvenir de moi. Et je compte aussi écrire sur ce que je crois qu’elle va devenir plus tard. Elle aura sûrement mon caractère» Karine Robitaille, combattante et ambassadrice du calendrier FACE

«Je commençais à sentir de quoi sur mes poumons, mais personne ne croyait que c’était un cancer, même mes médecins. Aucun de mes ganglions n’avait été atteint», a-t-elle indiqué, spécifiant qu’elle avait été révoltée lorsqu’on lui a confirmé que le cancer était revenu moins d’un an après son opération.

Depuis trois ans, elle figure dans le calendrier FACE, qui regroupe des fonds pour la recherche contre le cancer du sein. Elle a même été choisie ambassadrice à cause de son énergie débordante et malgré les difficultés, elle demeurait une combattante.

Maintenant, elle compte bien profiter de sa vie. Elle s’est récemment mariée avec son petit-ami, François, à la mi-juillet. Elle écrit aussi dans un livre ses pensées qui sera remis à sa fille.

«J’aurais voulu la voir grandir. J’écris dans un livre tout ce que je pense d’elle pour qu’elle aille un souvenir de moi. Et je compte aussi écrire sur ce que je crois qu’elle va devenir plus tard. Elle aura sûrement mon caractère», a mentionné Karine avec l’émotion dans la voix.

«Chaque jour, on me gâte, mais il n’y a pas d’autres grosses activités comme celle-ci à mon horaire pour les prochains jours», a-t-elle conclu en ajoutant que, connaissant son entourage, des surprises pouvaient être au rendez-vous.

Lieux géographiques: Calabogie, Ontario, Chelsea Parc de la Gatineau

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Anne Guévremont
    30 juillet 2012 - 20:21

    Bonjour Karine, Je suis vraiment désolé de ce qui t'arrive, j'ai perdu beaucoup de gens que j'aimais à cause de cette maladie. J'aimerais t'aider un peu en te donnant des traitements énergétique qui s'appelle le Reiki, je peux le faire chez moi ou si tu ne peux pas te déplacer je peux aussi en faire à distance. Et ça tout à fait gratuitement. Peut-être à bientôt. Bon courage Anne Guévremont

  • Valérie
    30 juillet 2012 - 19:22

    Chère Karine, Il n'y a rien que je puisse dire qui pourra changer la situation, rien que je puisse faire, mais sâche que tu es souvent dans mes pensées! Je suis convaincue que tu dois rester positive et continuer à te battre. Vous êtes dans mes pensées et mes prières. Valérie

  • Carol
    30 juillet 2012 - 04:06

    Bonjour Karine, Je suis triste d'apprendre à propos de ta maladie; garde ton courage et ton beau sourire jusqu'à la fin. Tu es une battante et une grande dame à un si jeune âge. Les tiens sont chanceux de t'avoir auprès d'eux. J'aime le livre que tu fais pour ta fille, c'est une belle pensée de ta part.

    • Claire
      05 septembre 2012 - 20:41

      Bonjour Karine, je suis vraiment triste d'apprendre que cette maladie à gagner du terrain. Tu sais Karine tu es toujours dans mes pensées. C'est une excellente idée de faire un magnifique livre pour ta fille. Vie ta vie a fond ma belle!!!