25 questions à Claude Hamelin

Marie Pier
Marie Pier Lécuyer
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Dans le domaine de la production d’événement depuis près de trente ans, Claude Hamelin connaît cette sphère comme le fond de sa poche. Le fondateur des Grands Feux du Casino du Lac-Leamy n’a pas eu peur de se mouiller pour répondre à nos 25 questions.

Claude Hamelin est un homme passionné par son domaine, qui mord à pleine dents dans la vie.

1. L'enfant que vous étiez en un mot:«Espiègle.»

2. L'ado que vous étiez en deux mots: «Curieux et ambitieux.»

3. L'adulte que vous êtes en trois mots: «Espiègle, curieux et ambitieux.»

4. Que manque-t-il au Québec? Pourquoi?: «Surtout de volonté de croire en nous. On est encore dans la culture du petit. (…) C’est la politique de la haie de cèdres. Quand une tête pousse plus que les autres, on la coupe.»

5. Quel est votre péché mignon?: «La gastronomie. La bouffe et le vin.»

6. Qu'est-ce qui vous effraie le plus?: «La critique.»

7. Votre définition de la justice?: «L’égalité.»

8. Comment vous situez-vous dans la société de consommation?: «Je suis un grand consommateur, je fais rouler l’économie, je ne serai jamais riche, je dépense tout ce que j’ai, j’aime la vie. Mais je suis aussi très vigilant dans mes dépenses. Je suis très prudent dans mes investissements. J’ai horreur des dettes, je ne suis pas capable de vivre avec ça.»

9. Que se passe-t-il demain matin si le Québec devenait souverain?: «Comme c’est hypothétique, c’est difficile à dire, mais un Québec souverain n’est pas bon pour la région, à cause de notre proximité avec Ottawa.»

10. Quels sont selon vous les trois attributs d'un bon parent?: «Un bon parent c’est celui qui est capable d’inculquer de bonnes valeurs à ses enfants et comprendre qu’ils ont besoins d’apprendre d’eux-mêmes dans la vie. C’est plus d’être un ange-gardien qu’une autorité. Il faut savoir guider.»

11. Pourquoi le nombre de divorces ne cesse-t-il pas d'augmenter?: «Les gens sont intolérants et en plus c’est qu’ils voient tous leur sort meilleur ailleurs. C’est l’absence de communication, tous ses moyens de vivre autrement qu’on s’est offert. C’est une société en mouvement, une société d’intolérance, qui ne tolère pas le moindre défi de couple.»

12. La classe moyenne est-elle vraiment disparue?: «Non, elle n’est pas disparue, c’est une impression de faux riche. La classe moyenne est toujours là, c’est celle qui est raisonnable.»

13. Quels sont les défauts dont vous aimeriez vous départir par miracle?: «Peut-être cette obsession à la perfection. Faudrait vraiment que ce soit par miracle, on est comme on est.»

14. À quoi ressemblerait l'humain parfait?: «À un extra-terrestre. Ça ne peut pas exister, on n’a pas été fait comme ça. On est une machine trop bien faite pour être parfait, donc on se créé nous-mêmes nos propres défauts. Une machine parfaite serait une machine sans maladie, sans bobo, sans défaut, c’est impossible.»

15. Quel est d'après vous le comble de l'absurdité?: «L’absurdité, c’est la prétention, les prétentieux, qui prétendent tout connaître, c’est le comble de l’absurdité. Ça me dérange à tous les jours quelqu’un qui n’est pas capable d’apprendre de quelqu’un d’autre. »

16. Comment réagissez-vous devant un tableau?: «Ça c’est mon univers, je suis toujours émerveillé. Je collectionne, je suis un amateur d’art, je suis en admiration avec ceux qui ont du talent pour peindre. Je cours les galeries d’art.»

17. Avoir des enfants est-il essentiel dans la vie?: «Oui, mais pas nécessairement les siens. D’un enfant on apprend tout. On apprend deux choses très importantes, à aimer et à écouter. Que ce soit les nôtres, non. Les enfants ne sont jamais à nous, les enfants appartiennent à la vie.»

18. Croyez-vous que mourir soit la pire des choses?: «Oui, j’ai de la difficulté à croire que… j’aime tellement la vie. Je n’ai pas fini, j’ai bien des choses à faire, je vais manquer de temps c’est certain. Et dans la majorité des cas, il faut souffrir pour y arriver, c’est épouvantable. Et la mort fait souffrir tout le monde.»

19. Le pessimisme prend-il trop de place dans nos vies?: «Je ne connais pas ça, je suis un éternel optimiste réaliste. (…) Le pessimisme, je ne vis pas avec cela. Je ne connais pas ce sentiment.»

20. Quel est la pire face d’Internet?: «Je vois très peu d’avantages à Internet pour l’humain. C’est la création de fausses amitiés. Facebook à part que de penser que c’est bon, un appel téléphonique, une rencontre ce sera toujours plus efficace qu’une discussion sur Facebook. Pour les relations humaines, c’est la pire invention et elle ne fera que détruire beaucoup de gens.»

21. Expliquez votre vision du bonheur parfait: «Il faut créer notre propre bonheur. Il faut  que tu enlèves tous les irritants. C’est simple le bonheur, mais est-ce qu’on est capable de l’atteindre?»

22. Pensez à un objet inutile dont vous ne pouvez-vous passer. Quel est-il?: «J’en ai pas, je suis un consommateur mais je peux pas voir que j’ai quelque chose que je me demande ce que je fais avec cela.»

23. À part vos proches, qui gâteriez-vous en premier si vous gagniez une fortune?: «Peut-être mes employés, mais ça irait d’abord à mes proches, mais si c’est une immense fortune, j’aimerais que ce soit les gens qui m’entourent au quotidien, mes employés.»

24. Le retour des Expos est-il envisageable?: «Non. Pour les rêveurs, c’est impossible, pas d’ici 50 ans. C’est un sport dominé par les Américains. J’aimerais bien mieux revoir les Nordiques que les Expos.»

25. Quelle est la phrase que vous n'êtes plus capable d'entendre?: «Je ne suis pas capable ou je sais pas pourquoi»

Lieux géographiques: Québec, Ottawa

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires