Des têtes rasées pour la bonne cause

Antony Da Silva-Casimiro
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Près d’une dizaine de personnes sont passées sous le rasoir en l’espace d’une heure dans le cadre du Défi têtes rasées Leucan, samedi.

Près d’une dizaine de personnes se sont fait couper les cheveux pour Leucan Outaouais, samedi. 

Plusieurs jeunes débuteront la rentrée avec une nouvelle coupe de cheveux: la boule à zéro! Devant se produire en même temps que le 2e festival Les courses en folie, l’événement aurait pu être annulé à cause de la pluie. Leucan Outaouais s’est retroussé les manches pour permettre la tenue de son événement.

«On se disait qu’on ne pouvait pas abandonner. Puisque le festival se passe à quelques maisons de notre bureau, on a décidé de déplacer le défi à cet endroit. On aurait préféré le faire dehors avec les enfants et tout, mais on n’a pas été chanceux», a mentionné Sylvie Gravel, coordonnatrice régionale pour Leucan Outaouais.

Deux adolescents ont bien voulu se prêter au jeu, malgré qu’à leurs yeux, leur chevelure comptait énormément. C’est d’ailleurs le cas de Chelsea Lawlis, âgée de 14 ans. Depuis sa naissance, ses cheveux ont toujours eu de la difficulté à pousser. Cela ne l’a pas empêché de prendre part au Défi têtes rasées Leucan.

«Des amies m’en ont parlé et la mère d’une d’entre elles l’a fait l’hiver passé. Ça m’a donné l’idée de le faire aussi. Ça m’intéressait vraiment, car je sais qu’en faisant ça, j’aide les autres enfants», a indiqué celle qui a réussi à récolter 615$.

«Ça m’a pris vraiment du temps à me décider à les couper. Quelques jours plus tard, après avoir pris la décision de le faire, la gang se parlait de participer au Défi têtes rasées. Pour moi, c’est tout un geste, car je refuse toujours de me faire couper les cheveux» Alexandre Sampson, 15 ans

Contrairement aux autres enfants, elle n’a commencé qu’avec des cheveux à l’âge de quatre ans. Pour la supporter dans sa démarche, sa mère a décidé d’en faire autant pour souligner le courage de sa fille. Ce geste a «beaucoup touché» sa fille.

Par ailleurs, la coupe de cheveux n’est pas seulement important pour les filles. Alexandre Sampson, 15 ans, s’est présenté au bureau de Leucan Outaouais avec une coiffure afro. Pratiquant l’escalade, son équipe et lui sont reconnus dans la région pour leur immense coupe de cheveux.

«Ça m’a pris vraiment du temps à me décider à les couper. Quelques jours plus tard, après avoir pris la décision de le faire, la gang se parlait de participer au Défi têtes rasées. Pour moi, c’est tout un geste, car je refuse toujours de me faire couper les cheveux», a expliqué l’adolescent qui a célébré son anniversaire jeudi dernier.

Il ajoute que sa tignasse développée est le résultat de sept mois d’attente. Le tout coïncide avec une triste nouvelle: un de ses tantes a appris qu’elle avait le cancer du pancréas et que ses jours étaient définitivement comptés. Alexandre tient à refaire le défi pour Leucan encore plusieurs fois dans l’avenir.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires