Du platine à l’argent

Meghann Dionne
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

C’est un Gilles Desjardins ému qui a annoncé, hier matin, que Brigil Platine s’engageait à verser 29 000$ par année, aux cinq prochaines éditions du Gala des grands chefs. Ce montant équivaut à la moitié de l’objectif que s’est fixé la Société canadienne du cancer (SCC) pour l’événement prévu le 10 novembre.

Martin Lessard et Gilles Desjardins, lors de l’annonce de donation de Brigil Platine à la Société canadienne du cancer.

Selon le président de Brigil Platine, «pour avoir des services de santé en santé, il faut une économie en santé» et une société bien éduquée.

«Depuis que j’ai perdu ma grand-mère, à l’âge de dix ans, le cancer est présent dans ma vie. Il est d’ailleurs présent dans la vie de tous et chacun parce qu’il y a deux catégories de gens : ceux qui ont le cancer et ceux qui craignent le cancer», avoue-t-il.

«Je donne de l’argent tout en gardant en tête que ce sont des professionnels qui décideront de la façon qu’on l’investira. Je leur fais pleinement confiance puisque depuis plusieurs années, les recherches de la Société portent leurs fruits», poursuit M. Desjardins. En 2012, plus de 60 % des cancers sont guéris, contrairement à 25 % dans les années 70.

«L’annonce de M. Desjardins est une super nouvelle parce qu’il nous a confirmé que tant qu’il serait en affaires, il donnerait à notre organisme», s’enthousiasme le coordonnateur régional de la Société canadienne du cancer, Martin Lessard. 

De la prévention à l’accompagnement

Les campagnes de financement de la SCC vont à la recherche, à l’information, au soutien, à la prévention et à la défense de l’intérêt public. La loi qui interdit aux mineurs de fréquenter les salons de bronzage, par exemple, est le résultat du lobbying de la Société.

En Outaouais, cinq centres de services desservent la population. Au printemps, une nouvelle clinique verra le jour dans la Petite-Nation. « L’idée, c’est de couvrir la région au complet. Le centre de services, c’est la première ligne pour quelqu’un qui a le cancer. On se doit d’être près des gens», dit M. Lessard.    

Demandez et vous recevrez

Cette année, le cabinet d’avocats Noël et associés a donné 10 000$ au Gala des grands chefs. «Il faut aller chercher la classe des affaires parce qu’elle veut s’impliquer. La pire chose à faire, c’est de ne pas demander», croit le coordonnateur régional.  

M. Lessard conseille aux gens de donner du temps et de l’argent s’ils en ont les moyens mais surtout, de faire de l’exercice et d’arrêter de fumer. Pour lui, avoir de saines habitudes de vie, c’est une façon de redonner à la société. 

Organisations: Société canadienne du cancer

Lieux géographiques: Petite-Nation

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires