Du sous-sol à l’usine

Meghann Dionne
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

«Ç'a commencé dans mon sous-sol alors que je finissais ma thèse de maîtrise», explique le jeune propriétaire de Brayton Énergie Canada, Antoine Corbeil. Petit train va loin puisqu’aujourd’hui, sa toute nouvelle usine compte 14 employés à temps plein en plus des stagiaires provenant de l’Université d’Ottawa.

C’est le président et cofondateur de l’entreprise britannique spécialisée dans la fabrication de turbines à gaz Bladon Jets, Paul Barrett, qui a eu l’honneur de couper le ruban pour inaugurer les nouveaux locaux de Brayton Énergie Canada, à Aylmer, vendredi matin.

L’usine dont il est question fabrique des échangeurs de chaleur ultra compacts. Jusqu’ici, c’est l’une des seules au monde à pulvériser des métaux à froid sous forme de poudre sur des couches de grillage.

Le processus novateur, appelé «Cold Spray», est le résultat d’une recherche de longue haleine du directeur du département de génie mécanique à l’Université d’Ottawa, Bertrand Jodoin. «On se demandait comment faire pour rendre un échangeur de chaleur plus petit. C’est à ce moment qu’on a réalisé que l’idée de Bertrand Jodoin en était une bonne», dit Antoine Corbeil.

Plus concrètement, les récupérateurs de chaleur fabriqués par la PME d’Aylmer permettent de remplacer des moteurs diesel polluants par des microturbines à gaz propres et énergétiques.

Pour le moment, son acheteur principal est Bladon Jets, une entreprise spécialisée dans la fabrication de turbines à gaz. Ceci dit, Antoine Corbeil compte augmenter sa production de pièces au cours des prochaines années.

Donner la chance aux jeunes

Le jeune entrepreneur «contribue à l’éducation d’une autre façon des étudiants en ingénierie». Selon lui, c’est une chose d’apprendre des théories sur les bancs d’école, mais c’en est une autre de les appliquer. «Ici, je les considère comme des employés. J’ai les mêmes attentes envers eux qu’envers mes employés. Ce qui est bien, c’est que ça les expose à la réalité d’un ingénieur dans une compagnie privée», explique-t-il.

Organisations: Université d’Ottawa, PME d’Aylmer

Lieux géographiques: Cold Spray

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires