Basketball Canada fait de l'œil à des jumelles gatinoises

Daniel LeBlanc
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Sans contredit, les jumelles Audrey-Ann et Khaléann Caron-Goudreau ont tout pour elles. De bons résultats académiques, une taille de 6'2'', une sympathique attitude et des performances plus qu'enviables en basketball. Voilà qu'à la longue liste s'ajoute une invitation au camp de sélection de l'équipe canadienne cadette U16.

Les jumelles Audrey-Ann et Khaléann Caron-Goudreau ont rendez-vous à Toronto du 21 au 25 avril. (Photo: Daniel LeBlanc)

La bonne nouvelle est tombée il y a quelques jours pour les deux athlètes de 15 ans membres de l'alignement du Phénix de Nicolas-Gatineau: elles font partie des cinq représentantes québécoises conviées à cet important rendez-vous prévu du 21 au 25 avril à Toronto. Qui plus est, elles prendront aussi part au camp de l'équipe québécoise U17 dans quelques jours.

Occasion idéale de mettre un baume sur le revers crève-cœur de leur équipe aux Championnats scolaires provinciaux (54-53 contre le Séminaire Saint-François) après une saison teintée de succès (15-3), les deux ados ont la ferme intention de ne pas passer inaperçues parmi la vingtaine de prétendantes pour une place au sein de la formation canadienne.

«On va donner notre maximum et on veut surtout être remarquées. Ce sera notre première expérience au niveau national et nous en sommes fières», de dire Audrey-Ann. Sa frangine Khaléann ajoute qu'il est cependant hors de question pour elles de s'enfler la tête avec ça.

«On vient de Gatineau et on a l'intention de rester nous-mêmes, même si on a une sorte de pression sur les épaules en raison de nos bons résultats», affirme-t-elle. Les filles sont également bien conscientes de la probabilité, aussi minime soit-elle, qu'une seule des deux soit sélectionnée. Elles préfèrent ne pas trop songer à ce déchirant scénario.

Le duo pour qui la complicité est de mise en permanence adore le ballon orangé. Du basketball, il en mange presque et ça paie. «Le basket, c'est toute notre vie et nous sommes prêtes à se suivre à jamais», lance Khaléann, qui veut faire carrière en pédiatrie ou en orthodontie. Sa sœur jumelle s'intéresse de son côté à la médecine sportive ou vétérinaire.

«On va donner notre maximum et on veut surtout être remarquées. Ce sera notre première expérience au niveau national et nous en sommes fières» Audrey-Ann Goudreau

Au terme du calendrier régulier, Audrey-Ann a mené le bal du classement québécois avec une impressionnante moyenne de 30,2 points et 13,8 rebonds par joute. Sa sœur a quant à elle terminé la saison avec un dossier de 15,3 points par match, une moyenne biaisée en raison d'une absence de sept joutes en raison de blessures aux pieds. De plus, elle a réussi à concrétiser six de ses 21 lancers de trois points.

Joindre les rangs du basketball universitaire fait partie des nombreuses ambitions des Caron-Goudreau. Rien d'étonnant, selon leur entraîneur-chef, Patrick Bibeau. «Elles sont des modèles et représentent une belle crédibilité. Sur le terrain, elles se démarquent autant à l'attaque qu'à la défensive, chose rare pour leur âge. Ce sont des athlètes complètes qui savent à quel moment se démarquer», raconte-t-il en parlant de celles qui ont raflé l'argent l'an passé au Championnat national U15. «La fluidité et le leadership sont leurs grandes forces», renchérit-il au sujet de ses deux protégés.

Du côté masculin, deux athlètes de l'Outaouais sont également pressentis pour faire partie des équipes nationales. Il s'agit de Kevin Zabo et Olivier Hanlan.

Lieux géographiques: Toronto, Gatineau

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Vincent
    12 octobre 2011 - 21:44

    Elles sont a mon école (ssf) elle son vraiment bonne très très très grande

  • Michelb@cae.ca
    17 avril 2011 - 08:34

    Toronto...states... c'est aussi loin hein? Je pense pas avoir reve mais c'est possible...ils parlent souvent d'elles dans la region.