Au mieux le bronze dans les mains du Canada

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Chaleur et rivalité étaient intenses au Centre Robert-Guertin vendredi soir lors de la demi-finale opposant la puissance mondiale qu'est le Brésil à la troupe canadienne dirigée par Glenn Hoag à la Coupe panaméricaine de volleyball. Bilan: en raison de sa défaite en trois sets de 25-20, 29-27 et 25-16, le Canada pourra au mieux rafler le bronze.

La troupe canadienne de volleyball senior s'est inclinée contre le Brésil en demi-finale de la Coupe panaméricaine de volleyball masculin, disputée à Gatineau. (Photo: Daniel LeBlanc)

Malgré la coriace bataille qu'ils ont mené, les troupiers de Hoag ont plié l'échine face au pays médaillé d'or au Championnat du monde de même qu'à la Coupe du monde. Le pays de l'Amérique du Sud n'a pas délégué sa meilleure formation en Outaouais, mais le calibre est de tout même très élevé avec entre autres la présence du champion olympique Anderson Rodrigues.

(Sportcom) En première manche, fidèles à leurs habitudes, les Brésiliens n’ont commis à peu près aucune erreur, forçant les Canadiens à travailler pour chaque point. Et c’est ce qu’ils ont fait, portant même le pointage à 20-21 à un certain moment.

Les Brésiliens ont aussi été impeccables au début de la deuxième reprise, puis ont pris les devants 17-11. Les Canadiens, tenaces, ont cependant mis de la pression sur leurs adversaires, remontant au pointage, créant l’égalité 24-24 et restant en vie de longues minutes.

Le passeur Olivier Faucher a eu son mot à dire lors de cette farouche bataille, exécutant notamment deux superbes passes qui ont surpris les Brésiliens. «C’est toujours agréable de réussir des jeux comme ça et d’avoir des occasions de marquer dans des moments cruciaux, a avoué l’athlète de Plessisville. Nous avons joué dans leurs têtes.»

Les Brésiliens ont tout de même enlevé la manche grâce à une attaque splendide et un solide bloc, ce qui a semblé secouer les volleyeurs du pays, qui ont malheureusement connu une sérieuse baisse d’intensité à la reprise des hostilités.

Leurs rivaux en ont alors profité pour imposer leur rythme et montrer tout leur savoir-faire, marquant sur des attaques irrécupérables ou des blocs. Le Saskatchewanais Gavin Schmitt et le Britanno-Colombien Gordon Perrin ont bien tenté de renverser la vapeur, sans succès.

«Nous avons perdu notre concentration lors de quelques points au troisième set. Contre une équipe comme celle-là, ça ne pardonne pas», a rappelé Faucher.

Schmitt a encore été le meilleur pointeur de la délégation nationale, réussissant 14 points. Le jeune Perrin a également été impressionnant, amassant 11 points.

L’entraîneur adjoint Vincent Pichette a bien résumé la rencontre. Les Brésiliens ne donnaient rien, ils gardaient le ballon pour construire leur attaque. Nous, nous subissions. C’est ce qui a fait la différence», de dire le Gatinois. «Nous sommes déçus du résultat, parce que nous voulions nous rendre en finale, mais nous voyons une belle progression depuis le début de la semaine », a conclu Pichette sur une note plus positive.

Quant à Faucher, après avoir connu des difficultés à ses premières sorties, il a mieux accompli son boulot. «Je ne suis pas encore pleinement satisfait. J’ai été plus précis, mais il y a encore place à amélioration, dans mes choix de jeux notamment. J’ai eu de meilleures sensations, je peux bâtir là-dessus.»

Dans l’autre demi-finale au programme vendredi, les Américains ont par ailleurs vaincu les Portoricains en trois manches de 25-18, 25-17 et 25-14. En finale, samedi, les Brésiliens affronteront donc les Américains, champions olympiques et 5es au monde.

Les Canadiens, 22es au classement international, croiseront quant à eux le fer avec les Portoricains, 16es sur l’échiquier mondial et médaillés de bronze à la Coupe panaméricaine de 2010.

Lieux géographiques: Canada, Hoag, Amérique du Sud Plessisville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires