Vingt ans et un Guidon d’or pour Vélo-Services

Antony Da Silva-Casimiro
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Chantal Dubé affichait un sourire plein de fierté samedi matin lors de l’activité Air et Eau. La présidente de l’organisme avait un invité spécial au service de ravitaillement: le Guidon d’or.

Quelques bénévoles et la présidente de l’organisme, Chantal Dubé, entouraient fièrement le Guidon d’or. (Photo:Antony Da Silva-Casimiro)

L’organisme a remporté ce trophée, remis il y a deux semaines au Rendez-vous des patrouilleurs. Cette distinction souligne le travail, la participation et le dynamisme des vélo-patrouilleurs dans leur communauté. Un prix qui arrive au bon moment, puisque Vélo-Services célébrera son vingtième anniversaire le 5 novembre.

«Cela apporte une grande fierté. On est tous des bénévoles, il y a des personnes comme moi qui travaillent à temps plein, mais malgré cela, on continue de travailler fort», mentionnait Chantal Dubé.

Le trophée était exhibé à l’avant d’une table où les cyclistes et randonneurs pouvaient aisément le voir quand ceux-ci s’arrêtaient pour remplir leurs bouteilles d’eau ou encore pour vérifier l’air dans les pneus de leur vélo.

«En même temps, on leur donne de l’information touristique en distribuant des pamphlets sur la sécurité. Les gens nous reconnaissent facilement avec nos dossards verts et certains ralentissent leur vitesse en nous voyant», raconte-t-elle avec un sourire en coin, spécifiant qu’aucun bénévole n’agit à titre de policier.

«Cela apporte une grande fierté. On est tous des bénévoles, il y a des personnes comme moi qui travaillent à temps plein, mais malgré cela, on continue de travailler fort» Chantal Dubé, présidente de Vélo-Services

Cette activité est répétée deux fois au cours de l’été, visant à connaître l’organisme à but non-lucratif plus en détails. Quand les vélo-patrouilleurs ne parcourent pas les pistes cyclables durant la saison chaude, ceux-ci s’arrêtent aussi dans les écoles primaires et secondaires pour donner quelques ateliers aux élèves sur la sécurité à vélo.

«On est présent sur les sentiers récréatifs pour assurer la sécurité et informer les passants. S’il le faut, on prodigue les premiers soins», ajoute Mme Dubé.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires