Une boucle «hivernale» de 40 km à vélo

Daniel LeBlanc
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Avis aux cyclistes pour qui l’hiver n’est qu’une saison parmi tant d’autres, pour la première fois en une décennie, l’Action citoyenne à vélo aura aussi lieu à Gatineau ce samedi, en plus de Montréal, Québec et Sherbrooke.

L'Action citoyenne à vélo aura lieu ce week-end à Gatineau, Montréal, Québec, Sherbrooke et Saguenay.

Le but de l’activité orchestrée par l’organisme ENvironnement JEUnesse est multiple: encourager les gens à adopter de saines habitudes de transport et exprimer leurs préoccupations face aux changements climatiques, mais également de prouver que le vélo se pratique sans problèmes durant les quatre saisons de l’année.

Les intéressés sont invités à se rendre aux abords du Centre sportif de Gatineau, où sera donné le départ sur le coup de 10h15 pour une boucle de 40 km. Le trajet sillonnera entre autres la rivière Gatineau, avant d’emprunter entre autres le boulevard de La Vérendrye, la rue du Cheval-Blanc et le boulevard Maloney.

L’un des co-organisateurs de l’événement en sol gatinois, Jesse Schnobb, soutient qu’il est difficile de prédire combien de cyclistes enfourcheront leur vélo et répondront à l’appel samedi. «Quelques personnes ont déjà démontré de l’intérêt, mais c’est certain que la météo les influencera aussi», affirme-t-il. Pour l’instant, les prévisions font état d’un ciel variable et d’une température maximale de -10 degrés Celsius.

D’après lui, les mythes sont nombreux au sujet du cyclisme quand la neige est de la partie. «Il est tout à fait possible de faire du vélo quatre saisons, que ce soit à Gatineau ou ailleurs en province», soutient-il.

Et à ceux qui estiment que la cohabitation entre automobilistes et cyclistes est déjà ardue en été, pas besoin d’en ajouter durant l’hiver, M. Schnobb a une réponse claire. «Été comme hiver, il suffit qu’il y ait une bonne communication, de partager la route et d’être visible. Dans les deux cas, on doit respecter le Code de la sécurité routière. Si tout le monde ferait ça, le nombre d’accidents serait si minime qu’on en parlerait même pas», répond-t-il.

«Il est tout à fait possible de faire du vélo quatre saisons, que ce soit à Gatineau ou ailleurs en province» Jesse Schnobb

Selon Vélo Québec, un vélo d’hiver doit en être un le plus simple possible et il vaut mieux en utiliser un de moindre valeur (500$ ou moins) durant cette saison, étant donné qu’il rouillera plus rapidement en raison des dommages causés par le sel. De plus, il possède idéalement au moins de huit vitesses et un système de vitesses intégré à l’intérieur du moyeu pour éviter que le sel n’abîme le mécanisme. Il est également recommandé d’opter pour des pneus larges, car ils ont une meilleure adhérence au sol, sans compter un guidon droit afin d’avoir une meilleure visibilité.

La popularité de l’Action citoyenne à vélo a crû de manière spectaculaire au cours des dernières années, la participation passant de deux cyclistes en 2003 à près d’une centaine cette année.

D’après les statistiques de Vélo Québec, un Québécois sur trois fait suffisamment de vélo pour en tirer des bénéfices sur le plan de l’activité physique. En 2010, deux millions d’adultes (18 à 74 ans) pédalaient au minimum une fois par semaine à travers la Belle Province. À Gatineau, près de la moitié (48%) de la population du même âge pratique le vélo.

Organisations: ENvironnement JEUnesse, Centre sportif de Gatineau

Lieux géographiques: Gatineau, Rivière Gatineau, Boulevard de La Vérendrye Rue du Cheval-Blanc Boulevard Maloney

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires