Fantastique, le 35e Salon Nautique

Antony Da Silva-Casimiro
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Ce sont des milliers de visiteurs ont franchi le seuil des Promenades de l’Outaouais pour aller voir la cinquantaine de kiosques au 35e Salon Nautique, présenté du 22 au 26 février.

Malgré sa légère baisse de clientèle, le Salon Nautique demeure toujours aussi populaire auprès des citoyens de la région. Même s’il est difficile de calculer le nombre exact de personnes s’étant déplacées pour l’événement, Jacques Brabant sait que son objectif a été atteint.

«Ç’a été fantastique. Naturellement, l’assistance était moins fort lors des deux premiers jours, mais samedi et dimanche, les ventes n’ont pas arrêté», a indiqué le promoteur de l’événement.

Ce dernier s’attendait qu’avec la situation économique, les gens viennent en moins grand nombre cette année, mais il est demeuré agréablement surpris de voir que cela n’avait pas touché à la région de l’Outaouais et aussi étonné puisque le Salon du bateau à Ottawa se tenait en même temps que le sien.

Questionné à savoir pourquoi il y avait un peu moins de monde qu’auparavant, M. Brabant a expliqué que c’était l’impression qu’il avait. Toutefois, il trouve que cela vaut toujours la peine de venir au Salon, juste pour regarder les modèles.

«Il y a au Salon Nautique des véhicules tout-terrain, des bateaux et spécialement cette année, aussi des tracteurs. Aujourd’hui, les modèles grossissent, ils prennent de plus en plus de place, mais ils deviennent aussi de plus en plus beaux», a-t-il fait remarquer, comparant l’allure de certains bateaux à celle des Ferrari.

«Ç’a été fantastique. Naturellement, l’assistance était moins fort lors des deux premiers jours, mais samedi et dimanche, les ventes n’ont pas arrêté» Jacques Brabant, promoteur de l'événement

Après 35 ans, cet événement demeure toujours populaire dans la région. Son secret? Gratuit et une touche personnalisée. «Si on compare avec celui d’Ottawa, le coût est de 14$. Tu vas là en couple, tu paies 7$ le stationnement. Tu n’as même pas mis un pied dans la place que tu viens de débourser plus de 30$.»

En Outaouais, l’événement est attendu et ce n’est pas un «simple salon impersonnel». Selon le promoteur, c’est devenu «une rencontre annuelle, cela sort de l’ordinaire et cela appartient aux habitants de Gatineau. C’est quasiment une religion d’y assister.»

Pour ce qui est du 36e Salon Nautique, Jacques Brabant a toujours gardé les mêmes dates: la dernière fin de semaine de février. Cependant, est-ce qu’il sera de retour aux Promenades de l’Outaouais.

«Ce n’est plus la même direction qui a les Promenades. On espère seulement que cela demeure pareil et que le prochain propriétaire voudra le garder», a-t-il affirmé.

D’ici là, celui qui est aussi le promoteur du Salon Plein-air invite la population à revenir au centre commercial du secteur de Gatineau la fin de semaine prochaine pour venir voir un des 60 kiosques de chasse et pêche.

Lieux géographiques: Ottawa, Secteur de Gatineau

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires