Polansky, seul Canadien toujours en vie

Antony Da Silva-Casimiro
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Peter Polansky, deuxième tête de série du tournoi Futures Banque Nationale de Gatineau, a atteint le carré d’as vendredi soir à la Sporthèque de Hull, en battant en deux manches de 7-5 et 7-6 (3) l’Américain Adam El Mihdawy, cinquième favori.

Peter Polansky.

Le match a duré un peu plus de deux heures, mais le jeune homme qui soufflera ses 24 bougies en juin paraissait exténué à la suite de son match de quart-de-finale. Il faut mentionner qu’à deux reprises, il a comblé un déficit pour ensuite s’emparer du set.

«C’était un match très serré. À l’intérieur, il n’y a pas de distraction comme le soleil ou le vent. On peut mieux se concentrer sur notre jeu. Cela m’a permis de reprendre le momentum et de revenir dans le match», a-t-il indiqué, donnant aussi crédit à son adversaire, qui a disputé une forte rencontre.

Il accusait un retard de 2-0 lors du premier set et il a remonté la pente, récoltant trois points d’affilée et conservant cette avance jusqu’à la fin. Il a d’ailleurs brisé le service de l’Américain à trois reprises. Lors de la manche suivante, il a refait le coup, mais cette fois-ci avec un déficit de 4-2.

Par ailleurs, il a remporté trois points à cause de doubles fautes commises par El Mihdawy, dont le point de match!

Interrogé à savoir si cela avait été le point tournant de la rencontre, le principal intéressé a plutôt fait mention de ses mouvements fluides et de sa rapidité, lui permettant de faire courir son opposant. Dans les estrades, c’est son coup droit en parallèle qui en a impressionné plusieurs.

El Midhawy vs l’arbitre

À l’autre bout du terrain, ce sont surtout les commentaires arrogants du tennisman américain plutôt que sa performance qui ont retenu l’attention du côté des spectateurs. Il n’est pas rare qu’un joueur se fâche contre l’arbitre, mais El Mihdawy n’a pas cessé d'émettre quelques commentaires entre chaque point.

Lors de la deuxième manche qu’il menait 2-1, c’était 40 des deux côtés et l’Américain a eu le dessus sur le Canadien, terminant le jeu avec un smash en diagonale. Tandis qu’il croyait avoir pris l’avantage, l’arbitre, qui se trouvait de l’autre côté, a jugé que la balle avait atterri à l’extérieur des limites, donnant l’avantage à Polansky.

«C’était un match très serré. À l’intérieur, il n’y a pas de distraction comme le soleil ou le vent. On peut mieux se concentrer sur notre jeu. Cela m’a permis de reprendre le momentum et de revenir dans le match» Peter Polansky, 2e tête de série

Cela n’a pas pris de temps avant que l’athlète de 22 ans se fâche et montre sa façon de penser à l’arbitre. L’incident aurait pu se terminer à ce moment, mais ce dernier a continué sur les points suivants, se moquant même de l’arbitre trois points plus tard.

«Il a été un peu arrogant, mais cela fait partie du sport. C’est toujours difficile à juger. On croit avoir raison et on se laisse emporter. Il faut apprendre à en laisser passer et à ne pas laisser des situations du genre prendre le dessus», a expliqué Polansky.

Les autres résultats

Le parcours du second Canadien, Milan Pokrajac, a pris fin en quart-de-finale, s’inclinant en deux manches de 7-6 (6) et 6-4 contre le numéro 1, le Français Vincent Millot, un peu plus tôt dans la journée.

Ce dernier jouera dans la première demi-finale l’Australien John-Patrick Smith, classé 7e dans cette compétition. Celui-ci a eu le dessus sur le Sud-Africain Fritz Wolfmarans, 4e, en deux sets identiques de 6-4.

Dans l’autre demi-finale, Peter Polansky croisera le fer contre l’Allemand Stefan Seifert, qui se retrouve tout juste derrière lui au classement du Futures. L’adversaire de Polansky a eu le dessus 6-3 et 7-6 (4) face à l’Américain Devin Britton. Ce sera la première fois que les deux hommes s’affronteront.

Les gagnants de chaque demi-finale disputeront un ultime match, dimanche à la Sporthèque, pour déterminer le grand vainqueur.

Pour ce qui est du double, Britton et Smith forment la première paire pour la finale. Les vainqueurs de la rencontre opposant El Mihdawy et Peter Aarts (USA) face à Andrei Daescu et Florin Mergea (Roumanie).

Les billets pour les rondes finales (8 au 11 mars) sont en vente au coût de 8,69$ (taxes en sus) pour les adultes et 6,96$ pour les étudiants. Un passeport donnant accès durant tout le tournoi est en vente au coût de 25$. Infos : www.circuitbanquenationale.com

Lieux géographiques: USA, Roumanie

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires