Le chalet du parc du Ruisseau verra le jour

Antony Da Silva-Casimiro
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

C’est officiel! Après dix ans de discussions, le Club de tennis de Hull (CTH) aura son chalet de tennis aux abords du parc du Ruisseau.

Lise Toupin, présidente du CTH et Marc Bureau, maire de Gatineau, entourés des conseillers municipaux Maxime Tremblay, Patrice Martin, Denise Laferrière, Pierre Phillion et Mireille Apollon, et aussi de l’ancien conseiller Alain Pilon.

Le tout a été annoncé jeudi matin lors d’une conférence de presse où on a dévoilé la signature d’un protocole d’entente entre le début des travaux et la Ville de Gatineau. Cette dernière a d’ailleurs octroyé une subvention de 360 000$, provenant des cinq conseillers municipaux du secteur de Hull, pour la réalisation de ce projet.

«On a enfin quelque chose de concret et d’officiel. Il y avait beaucoup de sceptiques, car ça fait dix ans qu’on en parle. Certains n’y croyaient plus. Avec la signature du protocole et les travaux, c’est la concrétisation d’un rêve», a mentionné Lise Toupin, présidente du CTH.

Lorsqu’elle est devenue présidente du club, elle s’était fixée comme mandat de mener à terme ce projet. Si selon certains, le projet a traîné au courant des années, elle voit le tout d’un autre œil.

«Il fallait d’abord qu’on soit prêt avant de faire la demande. Lorsqu’on a fait l’étude de faisabilité en 2007, on s’est dit qu’il fallait dynamiser le projet et établir un plan d’action. On a remarqué que les jeunes allaient dans des camps de jours à Ottawa», a-t-elle indiqué.

Le Club de tennis de Hull a donc décidé d’offrir plus de services aux jeunes. Depuis deux ans, il a comme projet pilote les camps de jours. L’an dernier, les trois semaines de programmation ont été complètes. Le phénomène s’est répété cette année, mais sur 25 jours. Mme Toupin voit que la demande est présente.

«On a enfin quelque chose de concret et d’officiel. Il y avait beaucoup de sceptiques, car ça fait dix ans qu’on en parle. Certains n’y croyaient plus. Avec la signature du protocole et les travaux, c’est la concrétisation d’un rêve» Lise Toupin, présidente du Club de tennis de Hull

«Aujourd’hui, on veut les établir ici, au parc du Ruisseau. On ne dit pas qu’on va délaisser les autres terrains, mais on souhaite que le cœur du club de tennis soit ici», a affirmé la présidente du CTH.

Au total, plus de 500 000$ a été donnés pour la création du pignon sur rue. Les travaux débuteront cette semaine et devraient se terminer dans trois mois. Le CTH espère que cela finira avant la fin de sa saison de tennis.

Pour ce qui est de l’avenir, Mme Toupin stipule vouloir concentrer ses efforts sur le bâtiment et à établir une programmation. Cependant, elle chérit le rêve de pouvoir compter sur quatre terrains de terre battue, ce qui manque à la région, selon elle.

«Ça commence à se développer au Québec. On va regarder et prendre note des projets. On sait qu’Ottawa en a et que c’est aussi dispendieux. On veut avoir le maximum d’expertise avant de se lancer là-dedans», a conclu Lise Toupin, ajoutant qu’elle allait garder ce dossier près d’elle.

Organisations: Ville de Gatineau

Lieux géographiques: Ottawa, Secteur de Hull, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires