Kathy Tremblay chute et abandonne

Antony Da Silva-Casimiro
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les deuxièmes Jeux olympiques de Kathy Tremblay ne se sont pas déroulés comme prévus, samedi à Londres.

Kathy Tremblay.

La triathlète gatinoise a été forcée à l’abandon lors du 4e tour à vélo. Plusieurs femmes, dont Kathy Tremblay ont chuté après avoir enfourché leur vélo. Elle a décidé de continuer, malgré des problèmes mécaniques. Au final, les arbitres l’ont obligé à arrêter.

Elle se retrouvait au 47e rang avec un chrono en bas des 20 minutes après la première étape (natation). Elle avait d’ailleurs complété trois des sept tours de la deuxième épreuve, mais accusait un retard de trois minutes sur la meneuse.

L’année 2012 lui avait pourtant souri, lui permettant de décrocher sa première médaille d’or en carrière, en avril au Japon. Un peu plus tôt, elle avait obtenu son meilleur temps en Australie, lors d’une épreuve de la Série mondiale de triathlon. Lors de ses premiers Jeux olympiques à Pekin il y a quatre ans, elle avait atteint le 31e rang.

Du côté de l’autre Canadienne prenant part à la compétition, l’Albertaine Paula Findlay n’a pas connu le scénario souhaité non plus. Elle a terminé au 52e rang, soit à 12 minutes et des poussières de la gagnante, étant la dernière à traverser le fil d’arrivée.

Les amateurs de triathlon ont eu le droit à une fin de course enlevante. La Suisse, Nicola Spirig, et la Norvégienne, Lisa Norden, se sont affrontées sur un sprint final et ce sont des centimètres à peine qui les ont séparées. Erin Densham de l’Australie a complété le podium, terminant à deux secondes de Spirig et de Norden.

Le triathlon pour les hommes aura lieu mardi à compter 11h30 (6h30 heure de l’est). Trois Canadiens seront à surveiller sur le parcours londonien, soit Simon Whitfield, doublé médaillé olympique, Brent McMahon et Kyle Jones.

Organisations: Série mondiale de triathlon

Lieux géographiques: Japon, Australie, Suisse

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires