Une autre aventure pour Steve Hay

Benoit Sabourin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un défi n’attend pas l’autre pour Steve Hay. L’athlète de courses d’aventure extrême s’apprête à pédaler 395 kilomètres en moins de 72 heures dans le cadre de la 20e Ruta de Los Conquistadores présentée du 1er au 3 novembre au Costa Rica.

Steve Hay devra pédaler rapidement s’il veut compléter le parcours de 395 kilomètres en 72 heures.

L’athlète a beau avoir 44 ans, il n’est toujours pas rassasié. Après une chirurgie qui l’a tenu à l’écart de la compétition pendant plusieurs mois à la fin de 2011, le résident de L’Ange-Gardien a repris du service en juin alors qu’il a pris part au Untamed New England, compétition durant laquelle il s’est malheureusement fracturé le bras droit. Il a dû abandonner après n’avoir complété que le quart de la distance.

Cette blessure lui a bloqué l’accès au Raid Pulse 2012 qui avait lieu le 1er août. «Je n’étais pas très content, confie Steve. Finalement, j’ai parlé avec ma femme et il n’était pas question que j’arrête là. J’ai décidé de faire la Ruta de Los Conquistadores. Ça va être tout un défi pour moi.»

Ce parcours figure parmi le top 10 des courses d’aventure extrême les plus difficiles à travers le globe. Le plan de match se lit comme suit: le participant doit traverser le Costa Rica en vélo de montagne à l’intérieur d’une période de trois jours. Les cyclistes doivent entre autres se balader sur deux volcans et affronter le climat chaud et humide du pays.

Le spécialiste du cyclo-cross et gagnant de la compétition de 2011, Todd Wells, fait partie des participants qui prendront d’assaut la ligne de départ le 1er novembre. L’Américain a terminé les 395 kilomètres en 17 heures et 18 minutes, l’an dernier.

«Je ne suis pas un athlète aussi bon que lui, lance Steve, en riant. Lui, c’est une machine. Mais je sais que je vais être capable de le suivre pendant au moins les deux premières heures. Je risque d’être proche des 72 heures permises quand je terminerai. Je veux surtout avoir du plaisir, mais je veux aussi être capable d’être dans la compétition.»

D’ici novembre, Steve compte enfourcher son vélo à plusieurs reprises pour être bien en forme. Il souhaite notamment prendre une journée par semaine pour achever huit heures consécutives de vélo. Le Lac-Simon risque d’être l’un de ses circuits d’entraînement de prédilection.

«Peu importe le sport ou la passion que tu poursuis, tous les rêves peuvent être atteignables, indique-t-il pour justifier sa présence à cette compétition extrême. Tu peux accomplir tout ce que tu veux. C’est un peu le message que je veux lancer à mes enfants, mais aussi aux joueurs de hockey dont je suis l’entraîneur.» Parce que oui, Steve est entraîneur au hockey mineur.

Lieux géographiques: L’Ange-Gardien, Untamed New England, Costa Rica

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires