Piché met KO la pneumonie et entre dans l’histoire

Daniel LeBlanc
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Quelques jours avant la Finale régionale des Jeux du Québec, une virulente pneumonie est venue le hanter et le médecin l’avait alors condamné au repos complet. Refusant de passer son tour, il s’est battu. Aujourd’hui, il est le premier médaillé de l’Outaouais en patinage de vitesse depuis 1972.

Le patineur de vitesse Alexandre Piché n’avait peut-être pas une médaille dans sa mire, mais sa performance au 333 m cadet lui en a valu une d’argent. (Photo: Philippe Serafino)

En remportant l’argent à l’épreuve du 333 m chez les cadets, le Gatinois Alexandre Piché a non seulement causé une énorme surprise mais a du même coup réécrit l’histoire. Jamais un athlète de la région n’avait réussi pareil exploit sur courte piste. Il y a 39 ans, lors des Jeux du Québec présentés à Montréal, la médaille avait été remportée à la suite d’une épreuve sur longue piste.

À l’issue d’une course extrêmement serrée, l’athlète de 12 ans a franchi la ligne d’arrivée avec un retard de 0,24 secondes sur le champion Étienne Béland, de la Mauricie. Quelques mètres avant la fin, grâce à sa petite taille, il a réussi à dépasser l’un de ses rivaux et ainsi s’approprier la seconde place, au grand bonheur de ses coéquipiers et de sa famille. Aux autres épreuves (500, 666 et 777 m), sa meilleure performance avait été un huitième rang.

Le cas du jeune sportif est autant plus impressionnant quand on pense que son entraîneur du club de patinage de vitesse de Val-des-Monts, Marsel Imelbaev, ne s’attendait à aucun podium de la part des six athlètes sous sa gouverne lors des Jeux. Il faut dire que l’Outaouais n’a jamais été une force en présence au Québec dans cette discipline, Montréal et le Saguenay Lac Saint-Jean dominant le circuit.

Qui plus est, l’entrevue avec le journaliste a été réalisée 24 heures avant l’exploit inattendu de l’élève de secondaire 1 au Collège Nouvelles-Frontières, l’objectif principal étant de présenter le parcours singulier qu’il a dû traverser pour obtenir son billet pour la 46e Finale des Jeux du Québec, sa toute première à vie.

«Nous sommes tellement fiers de lui, surtout en se rappelant de sa course crève-cœur en Finale régionale. On avait l’impression qu’il cherchait à respirer tout l’air qu’il pouvait bien trouver» Julie Girard, mère d'Alexandre

Sa mère Julie Girard n’a que de bons mots lorsqu’elle repense au résultat de son fils. «Nous sommes tellement fiers de lui, surtout en se rappelant de sa course crève-cœur en Finale régionale. On avait l’impression qu’il cherchait à respirer tout l’air qu’il pouvait bien trouver», affirme-t-elle. Alexandre en était à une troisième pneumonie à vie. «Nous nous en sommes rendus compte parce qu’il ne se sentait pas bien, mais le problème avec Alexandre est qu’il n’a souvent aucun symptôme ou presque. Il ne fait pas de fièvre, il n’est pas un patient typique», ajoute-t-elle.

Ex-patineur artistique, Piché s’adonne au patinage de vitesse depuis cinq ans. Il s’entraîne trois fois par semaine et connaît ses forces et faiblesses. «Quand je patine sur de longues distances, ça me donne mal aux jambes. Ce qui m’aide, c’est la force de mes départs», raconte l’admirateur du triple médaillé olympique Charles Hamelin.

Lui qui n’aspirait pas du tout à un podium cette fois-ci, gageons que le jeune Gatinois sera l’une des têtes d’affiches à surveiller lors de la prochaine Finale d’hiver, en 2013 à Saguenay.

Organisations: Collège Nouvelles-Frontières, Finale des Jeux

Lieux géographiques: Jeux du Québec, Montréal, Mauricie Val-des-Monts Saguenay Lac Saint-Jean Saguenay

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Charles
    08 mars 2011 - 16:07

    C'é un 'tough' de la veille école... pour parvenir au but il fait ce qu'il décide qu'il faut.... Bravo Alexendre