Gant à la main, Kevin revient de loin

Daniel LeBlanc
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Il y a cinq ans, alors que bâton et gants venaient d’être déposés dans son sac de sport pour la première fois, personne n’aurait pu prédire que le baseballeur gatinois Kevin Chénier croquerait dans une médaille d’or des Jeux du Québec. Pourtant, ce jour mémorable est devenu réalité lundi sur le coup de 11h45.

Kevin Chénier a laissé tomber le football et fait maintenant tourner les têtes en baseball.

Décrit comme quelqu’un de persévérant dans tout ce qu’il entreprend, l’ado de 15 ans à la chevelure rousse a triomphé avec ses coéquipiers pour ainsi procurer à l’Outaouais sa première médaille d’or depuis les Jeux d’été de 2001 à Lachine.

L’athlète du secteur Masson-Angers a trouvé sa niche avec un sport comme le baseball, qu’il pratique depuis cinq ans après avoir choisi de laisser tomber ses épaulettes de footballeur. Et comme si ce n’était pas assez, le hockey figure aussi sur sa liste de disciplines pratiquées (bantam BB), sans compter son détour par le soccer durant son enfance.

Celui qui en était à sa première aventure des Jeux du Québec sait très bien qu’il vient de loin, mais ses efforts acharnés ont porté leurs fruits. «Au début, je savais à peine comment jouer et mon entrée au sport-études m’a permis de beaucoup m’améliorer. J’ai démontré mes techniques», de dire le timide jeune homme. Du jour au lendemain, il est tombé en amour avec le baseball. «J’aime mieux ce sport-là, je m’amuse plus sur le terrain», renchérit le porteur du chandail #10.

«Kevin vient de loin parce qu’à son arrivée dans le programme sport-études, il évoluait dans le calibre B et on a réussi à faire de lui un gars de AA. Il a déjà mérité le titre de joueur le plus amélioré, en plus du plus bel espoir. Il travaille fort, ça fait de lui un futur joueur de midget AAA» Stéphane Pétronzio, entraîneur-chef de l'Outaouais

«Kevin vient de loin parce qu’à son arrivée dans le programme sport-études, il évoluait dans le calibre B et on a réussi à faire de lui un gars de AA. Il a déjà mérité le titre de joueur le plus amélioré, en plus du plus bel espoir. Il travaille fort, ça fait de lui un futur joueur de midget AAA», raconte à son sujet l’entraîneur-chef Stéphane Petronzio.

Le joueur de l’Attak Noir de l’Outaouais estime qu’il a du potentiel pour aller plus loin dans le futur sur les losanges.

Sa mère Monique n’est nullement étonnée pour l’avenir de son fils. «C’est un bon petit gars, je suis très fier de lui. Moi et son père lui avons toujours conseillé de donner son 100% lorsqu’il joue. Une fois que c’est terminé, c’est terminé, peu importe le résultat», lance-t-elle, ajoutant ne jamais avoir été inquiétée par ses changements de sports parce qu’il a la capacité de s’intégrer rapidement.

Lieux géographiques: Lachine, Secteur Masson-Angers

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Stephane petronzio
    01 août 2012 - 15:07

    Bravo Kevin, un très bel article que tu pourras savourer et garder dans tes souvenirs, je suis pas mal fier de toi. Ne lâche surtout pas. Coach Steph