Toute une surprise pour Michel Renaud

Benoit Sabourin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le résident du secteur de Buckingham et ancien hockeyeur Michel Renaud a eu droit à toute une surprise, samedi soir, à la Salle des Chevaliers de Colomb de la rue des Pins. Quarante ans après avoir soulevé la Coupe Memorial aux côtés de ses compatriotes des Royals de Cornwall, il a pu retoucher le précieux trophée en compagnie d’une centaine d’amis et de membres de sa famille.

Le député de Papineau et ministre Norman MacMillan, un bon ami de Michel «Mike» Renaud, a dû personnellement contacter le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Gilles Courteau, afin d’avoir la permission pour apporter la Coupe en sol de la Lièvre.

«J’ai appelé Gilles et je lui ai dit que ça faisait cinq ans que Michel voulait se faire poser avec la Coupe», a raconté M. MacMillan.

Visiblement ému, le principal concerné a pu revoir trois de ses coéquipiers de la cuvée 1972 des Royals de Cornwall. Mike Ruest, Brian McCullough et Denis Roy étaient sur place. Tout comme Orval Tessier, récipiendaire du trophée Jack Adams dans la Ligue nationale de hockey (1983) et entraîneur des Royals lors de la saison 1971-1972.

«La Coupe Memorial, c’est le but de toute équipe junior, a lancé Michel Renaud. Quand tu finis par la gagner, qu’est-ce que tu peux demander de plus? C’est l’un des trophées les plus durs à gagner parce que l’Ouest, l’Ontario et le Québec veulent l’avoir. Je me compte vraiment chanceux et privilégié de l’avoir remportée.»

Orval Tessier n’a pour sa part rien oublié de de l’année 1972. Après une saison de misère en 1970-1971, l’équipe ontarienne a fait appel à ses services alors qu’il occupait un poste à temps plein chez Molson. Cette décision de la part de Cornwall a littéralement servi de tremplin pour le stratège.

Il se souvient d’ailleurs très bien de Michel. «Quand Norm a communiqué avec moi pour me demander d’être ici, je lui ai dit que pour Michel Renaud, j’étais prêt à me déplacer à n’importe quel moment. Il était très facile à coacher. Il n’était pas gros mais il avait un bon sens du hockey. C’était un très bon joueur d’équipe qui était respecté par ses coéquipiers.»

Michel Renaud a joué trois saisons au sein des Royals, cumulant 60 buts et 87 mentions d’assistance en 164 matchs. Pendant les séries de 1971-1972, il a récolté cinq buts et sept mentions d’assistance en 16 rencontres.

Organisations: Ligue de hockey junior majeur du Québec, Ligue nationale de hockey, Molson

Lieux géographiques: Papineau, Ontario, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires