L’Intrépide en mode évaluation

Antony Da Silva-Casimiro
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les coups de patins se sont fait entendre à l’aréna Baribeau, dimanche après-midi. L’Intrépide de Gatineau disputait son dernier match préparatoire à la maison et pour certains, c’était l’heure de la dernière chance.

L'Intrépide disputera ses quatre prochaines rencontres sur la route.

En l’espace de quatre jours, André Cayer et son personnel d’entraîneurs ont vu des joueurs défilés devant leurs yeux. Depuis mercredi, l’Intrépide est passé de 46 joueurs au camp d’entraînement à seulement une trentaine. Et après ce match, il devait encore en couper pour tomber à 18 joueurs et trois gardiens de buts.

Au moment de mettre sous presse, on ne connaissait pas encore le nom des joueurs retranchés.

«On voit des joueurs qui démontrent de belles choses sur la glace. Ils sont combattifs et ont une bonne intensité. C’est sûr qu’en ce moment, je ne peux pas parler du travail d’équipe, car on n’a pas encore travaillé les situations. On regarde chaque joueur et on l’évalue», a indiqué le pilote gatinois.

Actuellement, l’Intrépide attend que la longue fin de semaine de septembre soit passée pour savoir à quoi l’équipe va ressembler. À cette date, il saura lesquels de ses six joueurs participant à des camps d’entraînements dans la Ligue de hockey junior majeure du Québec resteront avec leur formation ou seront retranchés.

On retrouve les attaquants Julien Pelletier, Jonathan Lacroix-Courville et Jonathan Bourcier, ainsi que les défenseurs Mathieu Amyot, Benoit Villeneuve et Pier-Olivier Gingras.

Match contre St-Eustache

Lors de la dernière rencontre préparatoire, l’Intrépide accueillait les Vikings de St-Eustache. Après avoir vu les visiteurs ouvrir le pointage, la troupe d’André Cayer est sortie de sa torpeur en seconde période.

«On voit des joueurs qui démontrent de belles choses sur la glace. Ils sont combattifs et ont une bonne intensité. C’est sûr qu’en ce moment, je ne peux pas parler du travail d’équipe, car on n’a pas encore travaillé les situations. On regarde chaque joueur et on l’évalue» André Cayer, entraîneur-chef de l'Intrépide

Le défenseur de 5’9, Jonathan Fillion est venu créer l’égalité tôt dans l’engagement, sur une aide de Philippe Pelletier-Leblanc. Olivier Schingh-Gomez a donné les devants aux siens vers la moitié de la période en avantage numérique.

Puis, en troisième, Jonathan Desbiens a couché le cerbère Riley Maisonneuve pour remettre les compteurs à zéro. Le tout s’est réglé en tirs de barrage. Le gardien de but des Vikings Maxime Perron a été parfait en trois occasions, tandis que son opposant Maisonneuve a concédé un but. Les Gatinois ont donc une fiche d’une victoire et deux défaites, dont une en fusillade après leur séjour à la maison.

L’Intrépide poursuivra son calendrier préparatoire sur la route. Il affrontera d’abord St-Eustache (22 août), puis croisera le fer à deux reprises face aux Lions du Lac St-Louis. Il clôturera la présaison le 31 août contre le Rousseau-Royal de Laval-Montréal.

Le début de la saison régulière de la formation gatinoise se mettra en branle, le vendredi 7 septembre dès 19h30, lors du passage du Collège Antoine-Girouard à l’aréna Baribeau.

Organisations: Ligue de hockey junior majeure du Québec, Rousseau-Royal de Laval-Montréal, Collège Antoine-Girouard

Lieux géographiques: Lions du Lac St-Louis

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires