Les Olympiques se font arracher la victoire

Dominic
Dominic Chamberland
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

On ne pourra jamais reprocher aux Huskies de ne pas offrir du hockey excitant, explosif et spectaculaire. On vous le dit, ceux qui les boudent se privent d’un maudit bon show.

Maxime St-Cyr a déjoué le gardien des Olympiques deux fois samedi soir dans la victoire des Huskies, qui ont complété leur week-end à domicile avec un gain et un échec, et pas moins de 11 buts marqués et 11 buts accordés. 

L’équipe rouynorandienne se dirigeait vers une autre défaite à domicile, samedi soir devant un peu moins de 2000 spectateurs au Centre Dave-Keon, sauf qu’elle a nivelé le pointage en fin de troisième période durant un désavantage numérique, avant de faire mouche en prolongation, pour battre les Olympiques de Gatineau 7-6 dans un match complètement fou et palpitant au possible.

La troisième période a été particulièrement fertile en émotions alors que sept buts ont été marqués, quatre par Gatineau, trois par les Huskies, qui créaient l’égalité à chaque fois. Mais il faut être honnête, justice a été faite en bout de ligne puisque l’équipe locale a dominé la majeure partie du match, notamment à forces égales, comme en fait foi le chiffre des lancers (48-32, dont 29-18 pour les tirs dangereux).

C’est Justin Guénette qui a marqué le but égalisateur à court d’un homme, sur un beau jeu de Dillon Fournier, avec 1 min 11 sec à écouler au dernier tiers, avant que Gabriel Desjardins ne tranche le débat dans la 2e minute du surtemps sur une passe savante de Maxime St-Cyr, auteur de ses 7e et 8e buts de la saison plus tôt dans le match.

Sven Andrighetto, encore lui, a été le joueur dominant de la soirée, qu’il a conclue avec un but et deux aides. Chez les Olympiques, soulignons les performances du défenseur Gabriel Bourret (un but, trois passes) et du gardien Michael Nishi (41 arrêts).

Ce match ne serait toutefois jamais allé en prolongation si l’unité de désavantage numérique des Huskies n’avait pas accordé trois buts aux Olympiques en autant de pénalités dans les six premières minutes du troisième engagement. Au moins, cette même unité a su se racheter en trouvant le moyen de marquer un but dans un moment crucial.

Avec cette victoire in extremis, les Huskies ont évité de justesse d’en perdre une troisième de suite à la maison, tout en portant leur fiche à 9-3-1 pour s’approcher à un point de Blainville-Boisbriand et du 1er rang de la division Ouest. Avec une production de 61 buts en 13 matchs, l’attaque des Huskies se veut présentement la deuxième meilleure de toute la LHJMQ.

Organisations: Centre Dave-Keon

Lieux géographiques: Gatineau

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires